Europcar chute sur des prévisions décevantes

Europcar chute sur des prévisions décevantes©Boursier.com

Boursier.com, publié le jeudi 01 mars 2018 à 10h01

Europcar sort d'un exercice 2017 contrasté : de nombreuses acquisitions ont été réalisées pour définir le futur périmètre du groupe. Les résultats sont un peu à la traîne, mais ils devraient progressivement se redresser pour atteindre les objectifs 2020. En parallèle, le groupe a annoncé la vente de ses 25% dans car2go à Daimler pour 70 millions d'euros.

Sur une base comparable, le chiffre d'affaires a progressé de 13,5% à 2,41 milliards d'euros, pour un Ebitda Corporate ajusté en hausse de 4,6% à 264 millions d'euros. La marge se contracte ainsi de 11,8 à 10,9%. La société précise que cette marge serait restée stable hors Nouvelle mobilité et Buchbinder. Le résultat opérationnel baisse de 263 à 223 ME, tandis que le résultat net recule à 61 ME. Le flux de trésorerie disponible est en baisse à 91 ME. Compte tenu des acquisitions réalisées l'année dernière, la dette nette est passée de 220 à 827 ME, ce qui matérialise un ratio dette nette sur Ebitda de 2,6 fois contre 0,9 fois auparavant. Le consensus S&P Global Market Intelligence (9 analystes) visait 2,37 MdsE de revenus, 270 ME d'Ebitda et 96 ME de bénéfice net, pour une dette de 723 ME.

Les ambitions 2020 sont intactes

Le management évoque un exercice dynamique, marqué par de nombreuses acquisitions et une procédure inattendue au Royaume-Uni. Il se dit confiant quant aux objectifs 2020, c'est-à-dire 3 MdsE de revenus et 14% de marge d'Ebitda, hors Nouvelle mobilité. Il proposera un coupon de 0,15 euro, qui correspond au versement de 40% du bénéfice net. Cette année, la croissance organique devrait dépasser 3% et l'Ebitda corporate ajusté hors Nouvelle mobilité sera supérieur à 350 ME (consensus 369,6 ME). Le taux de conversion des flux de trésorerie corporate disponibles sera supérieur à 50% et le taux de versement du dividende dépassera 30%.

Par ailleurs, le groupe a annoncé la cession de 25% de car2go Europe GmbH à Daimler pour 70 ME. La transaction devrait être bouclée au second trimestre 2018 après le feu vert des autorités compétentes. Cet investissement nous a beaucoup appris sur l'autopartage et les connaissances que nous avons acquises nous seront très précieuses pour continuer à développer nos filiales en propre, Ubeeqo, BlueMove ou Brunel, sur le marché des nouvelles mobilités, explique la président Caroline Parot. Les fonds vont permettre d'investir dans les Nouvelles mobilités, aussi bien par croissance interne que par acquisitions.

Le titre est chahuté ce matin, sur l'une des plus fortes baisses du jour : -8% à 10,52 euros. C'est au niveau des objectifs que le bât blesse, puisque la prévision d'Ebitda est inférieure aux projections du consensus. Problématique pour un dossier plébiscité par les analystes avec 89% de recommandations positives. On ne signale pas ce matin de gros changements dans les recommandations, mais les prévisions devraient s'ajuster en baisse après la conférence de présentation.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU