Europcar : mouvements au tour de table

Europcar : mouvements au tour de table©Boursier.com

Boursier.com, publié le lundi 29 juin 2020 à 15h32

Par courrier reçu le 26 juin 2020 par l'AMF, complété par un courrier reçu le 29 juin, la société Bank of America Corporation (Wilmington, Delaware) a déclaré avoir franchi en baisse, le 23 juin 2020, indirectement, par l'intermédiaire des sociétés qu'elle contrôle, les seuils de 5% du capital et des droits de vote d'Europcar. Ce franchissement de seuils résulte d'une cession sur le marché au résultat de laquelle l'exemption de trading s'applique pour le déclarant, lequel ne détient plus aucun titre Europcar. À cette occasion, la société Merrill Lynch International a déclaré avoir franchi individuellement en baisse les mêmes seuils et ne plus détenir aucun titre de la société Europcar.

Par courrier reçu le 26 juin par l'AMF, la société Nomura International Plc (Londres) a déclaré avoir franchi en baisse, le 24 juin 2020, les seuils de 5% du capital et des droits de vote de la société Europcar, et détenir 6.003.649 actions, soit 3,66% du capital et 3,65% des droits, après une cession d'actions sur le marché.

Enfin, par courrier reçu 26 juin par l'AMF, la société par actions simplifiée CIAM, agissant pour le compte de fonds dont elle assure la gestion, a déclaré avoir franchi en baisse, le 25 juin 2020, les seuils de 10% du capital et des droits de vote de la société Europcar Mobility Group, et détenir, pour le compte desdits fonds, 16.368.882 actions représentant autant de droits de vote, soit 9,99% du capital et 9,95% des droits de vote. Ce franchissement de seuils résulte d'une cession sur le marché.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.