Europlasma : le four prototype pour le traitement des déchets d'aluminium en Chine est construit

Europlasma : le four prototype pour le traitement des déchets d'aluminium en Chine est construit©Boursier.com

Boursier.com, publié le mardi 18 mai 2021 à 07h07

Europlasma, expert des solutions de dépollution, présente les avancées du projet de sa filiale chinoise visant à valoriser des déchets d'aluminium à l'aide de la technologie plasma. Dans le cadre de l'accord de coopération entre la filiale chinoise Europlasma Environmental Technologies (EET) et l'Université Hangzhou Dianzi (HDU), la construction du four prototype pour le traitement et la valorisation des déchets d'aluminium est achevée. De plus, l'Université a reçu les autorisations des services officiels (en particulier du ministère de l'Environnement) pour procéder aux campagnes de tests qui doivent débuter courant juin, incluant les deux procédés (déchets d'aluminium et cendres volantes) développés pour EET.

Europlasma, expert des solutions de dépollution, présente les avancées du projet de sa filiale chinoise visant à valoriser des déchets d'aluminium à l'aide de la technologie plasma.
Dans le cadre de l'accord de coopération entre la filiale chinoise Europlasma Environmental Technologies (EET) et l'Université Hangzhou Dianzi (HDU), la construction du four prototype pour le traitement et la valorisation des déchets d'aluminium est achevée. De plus, l'Université a reçu les autorisations des services officiels (en particulier du ministère de l'Environnement) pour procéder aux campagnes de tests qui doivent débuter courant juin, incluant les deux procédés (déchets d'aluminium et cendres volantes) développés pour EET.

Ces campagnes d'essais sur l'installation pilote d'une capacité d'une à deux tonnes par jour ont pour objectif de valider, à l'échelle préindustrielle, les tests et analyses menées en laboratoire en 2020 sur un large panel de scories d'aluminium. Les résultats de ces tests avaient démontré la possibilité de produire de l'alumine avec un haut niveau de pureté (supérieur à 80%) à partir de déchets classés "dangereux" et dont l'enfouissement est désormais interdit, dans des conditions économiques et environnementales favorables.

Ce procédé s'inscrit dans un modèle d'économie circulaire vertueux, puisque l'alumine récupérée, matière première à forte valeur marchande, pourra à nouveau être utilisée pour la production de nouveaux matériaux céramiques ou réfractaires par exemple. C'est autant d'aluminium primaire économisé, avec de notables économies en termes d'énergie et de production de produits intermédiaires polluants (boues rouges notamment).

Cette démonstration du savoir-faire à l'échelle du pilote industriel est indispensable pour passer ensuite à l'étape commerciale de ce type d'installation, étape attendue par de nombreux industriels chinois. En effet, faute de solution de traitement, les sociétés productrices de déchets d'aluminium demeurent en infraction par rapport à la réglementation chinoise, compromettant leur modèle de développement. Les marques d'intérêt sont par conséquent nombreuses et appuyées...

PROCHAIN RENDEZ-VOUS : le mardi 8 juin 2021 avec l'Assemblée Générale Annuelle.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.