Eutelsat : des résultats un peu courts

Eutelsat : des résultats un peu courts©Boursier.com

Boursier.com, publié le mercredi 31 juillet 2019 à 08h12

S'il a globalement atteint ses objectifs, Eutelsat dévoile des résultats annuels légèrement inférieurs aux attentes du marché avec un EBITDA en recul de 4,3% à 1,032 milliard d'euros pour un chiffre de 1,321 MdE, en baisse de 5,0%. Le bénéfice net attribuable au Groupe ressort à 340 millions d'euros, en amélioration de 16,7%. Il représente une marge nette de 26% (contre 21% l'année dernière).

Le carnet de commandes s'établit à 4,4 milliards d'euros au 30 juin 2019, en baisse de 4,9% par rapport au 30 juin 2018. Cette évolution reflète notamment les effets négatifs de la cession d'EUTELSAT 25B et de l'adoption de la norme IFRS 15 ainsi que la consommation naturelle du carnet de commandes en l'absence de renouvellements significatifs de contrats Vidéo. Ces éléments ont plus que compensé la comptabilisation dans le carnet de commandes des revenus futurs liés aux engagements fermes d'Orange et de Thales sur KONNECT VHTS ainsi que les nouveaux contrats pour le maritime.

Le management anticipe un chiffre d'affaires des Activités opérationnelles compris entre 1,280 et 1,320 MdE pour l'exercice 2019-2020. Le Groupe continue par ailleurs de tirer parti de l'ensemble des leviers à sa disposition pour maximiser la génération de trésorerie, qui bénéficiera du plein effet des actions entreprises au cours de l'année écoulée, notamment en matière de refinancement de la dette et de réduction de la charge d'impôts. Le programme LEAP 1 qui s'est achevé en juin 2019 avec une économie générée de 32 millions d'euros sera suivi d'un nouveau plan, LEAP 2, prévoyant des économies supplémentaires de 20 à 25 ME d'ici juin 2022. Dans ce contexte, un nouvel objectif de cash-flow libre discrétionnaire est fixé à environ 500 millions d'euros pour l'exercice 2021-22.

Par ailleurs, le Groupe reste engagé à maintenir une structure financière saine pour soutenir sa notation de crédit de qualité " investissement " avec un ratio d'endettement nette sur EBITDA inférieur à 3,0x. Dans le même temps, il continuera à servir un dividende stable ou progressif et s'engage à racheter un montant d'au moins 100 millions d'euros de ses propres actions d'ici fin juin 2022, en commençant au deuxième semestre de l'exercice 2019-2020.

Enfin, à noter que le dividende de 1,27 euro par action, stable par rapport à l'exercice précédent, sera payé le 25 novembre 2019, sous réserve du vote de l'Assemblée Générale.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.