Eutelsat : relève la borne basse de son objectif de chiffre d'affaires des activités opérationnelles

Eutelsat : relève la borne basse de son objectif de chiffre d'affaires des activités opérationnelles
espace satellite navette Eutelsat spatial

Boursier.com, publié le vendredi 12 février 2021 à 07h51

Le chiffre d'affaires total du premier semestre de l'exercice fiscal 2020-21 d'Eutelsat est ressorti à 629 millions d'euros, en baisse de 1,3% sur une base publiée et de 1,6% sur une base comparable. Le chiffre d'affaires des Activités opérationnelles (hors Autres Revenus) s'établit à 613 millions d'euros, en baisse de 2,1% sur une base comparable compte tenu d'un effet de périmètre positif d'environ 0,4 point (consolidation de Bigblu Broadband Europe au 1er Octobre 2020) et d'un effet de change négatif d'environ 1,8 point.

"Ce début d'exercice solide nous permet de relever la borne basse de l'objectif de chiffre d'affaires pour l'exercice 2020-21, désormais compris entre 1.190 millions d'euros et 1 220 millions d'euros (contre entre 1.180 millions d'euros et 1 220 millions d'euros auparavant). Nous sommes également en mesure d'absorber l'effet de périmètre négatif lié aux transactions effectuées dans le Haut Débit Fixe qui pèsera sur le second semestre" commente le groupe.

Au 31 décembre 2020, le carnet de commandes s'établissait à 4,4 milliards d'euros contre 4,3 milliards d'euros au 31 décembre 2019 et 4,1 milliards d'euros au 30 juin 2020. Le carnet de commandes inclut désormais le contrat de capacité signé avec TIM sur EUTELSAT KONNECT et KONNECT VHTS, mais n'inclut pas encore le contrat signé récemment pour une charge utile EGNOS additionnelle.
Le carnet de commandes équivaut à 3,4 fois le chiffre d'affaires de l'exercice 2019-20 et le Broadcast représente 67% du total.

L'EBITDA s'élève à 482 millions d'euros, contre 496 millions d'euros un an plus tôt, en baisse de 2,7%. La marge d'EBITDA s'établit à 76,7% (76,7% à taux constant) comparé à 77,8% un an plus tôt. Cette évolution reflète la baisse du chiffre d'affaires et la hausse des coûts de l'activité Haut Débit Fixe visant à préparer le changement d'échelle de cette application y compris un effet légèrement dilutif lié à la consolidation de Bigblu Broadband Europe. Ces éléments sont partiellement compensés par une forte discipline en matière de coûts sur les activités historiques. Le programme LEAP 2 qui a pour objectif de générer des économies annuelles de 20 à 25 millions d'euros d'ici 2021-22 est en bonne voie avec environ la moitié de ce montant qui sera atteint à la fin de l'exercice.

Le résultat net attribuable au Groupe ressort à 137 millions d'euros, comparé à 141 millions d'euros un an plus tôt, soit une baisse de 2,3%. Il représente une marge nette de 22%. Ceci reflète :
Des dotations aux amortissements relativement stables ((260) millions d'euros au 31 décembre 2020 contre (263) millions d'euros un an plus tôt) ;
Un résultat financier de (47) millions d'euros (contre (41) millions d'euros un an plus tôt), reflétant, d'une part, l'effet positif des refinancements obligataires précédents, et d'autre part, l'impact négatif de l'évolution du résultat de change lié aux éléments de bilan ;
Un taux d'impôt de 14% (contre 18% un an plus tôt) qui reflète l'effet favorable des variations de change et d'inflation sur les impôts différés ainsi que la baisse de deux points du taux d'impôt sur les sociétés en France.

FLUX DE TRESORERIE

Au premier semestre 2020-21, les flux de trésorerie provenant des opérations d'exploitation ressortent à 435 millions d'euros, soit 82 millions d'euros de plus qu'un an plus tôt. Ceci s'explique notamment par une réduction de l'impôt payé ainsi que par la base de comparaison favorable pour la variation du besoin en fonds de roulement dans la mesure où juin 2020 reflétait la phase la plus aigüe de la crise du Covid-19.
Le cash-flow libre discrétionnaire ressort à 257 millions d'euros sur une base publiée, en hausse de 149 millions d'euros. Le cash-flow libre discrétionnaire ajusté, tel que défini dans nos perspectives financières10, s'établit à 275 millions d'euros, en hausse de 158 millions d'euros ou 134%.

STRUCTURE FINANCIERE

L'endettement net ressort à 2.994 millions d'euros au 31 décembre 2020 en baisse de 5 millions d'euros par rapport à fin juin 2020. Cette évolution reflète, d'une part, les 257 millions d'euros de cash-flow libre discrétionnaire générés au premier semestre, et d'autre part, le paiement de 205 millions d'euros de dividende ainsi qu'un décaissement de 56 millions d'euros11 lié aux changements de périmètre. D'autres éléments (principalement liés aux contrats de crédit export, de location, et à d'autres facilités bancaires ainsi qu'à l'évolution de la part change du cross-currency swap) ont contribué à la réduction de l'endettement net à hauteur de 9 millions d'euros. Par rapport au 31 décembre 2019, l'endettement net a été réduit de 240 millions d'euros. Pour rappel, le mois de décembre représente généralement un pic dans le profil annuel de la dette compte tenu de la date de paiement du dividende.

Le ratio d'endettement net par rapport à l'EBITDA s'établit ainsi à 3,09, contre 3,20 à fin décembre 2019 et 3,05 à fin juin 2020.
Le coût moyen de la dette tirée par le Groupe après effet des instruments de couverture s'établit à 2,3% (2,4% au S1 2019-20). La maturité moyenne pondérée de l'endettement du Groupe s'élève à 4,3 années, ou 4,9 ans si l'on exclut la souche obligataire arrivant à échéance en juin 2021 qui a déjà été refinancée, contre 4,2 années à fin décembre 2019.
La liquidité du Groupe reste importante avec un montant cumulé de plus de 1,7 milliard d'euros de lignes de crédits disponibles non utilisées et de trésorerie.

DIVIDENDE

L'Assemblée générale du 5 novembre 2020 a approuvé la mise en distribution au titre de l'exercice clos le 30 juin 2020, d'un dividende de 0,89 euro par action. Le dividende a été payé le 24 novembre 2020.

CHANGEMENTS DE PERIMETRE

Le 1er octobre 2020, la transaction avec Bigblu Broadband, pour l'acquisition de ses activités satellites européennes, a été finalisée pour un montant d'environ 38 millions de livres.
Le 18 novembre 2020, un accord a été signé avec Viasat Inc., portant sur la cession de la participation de 51% détenue par Eutelsat dans Euro Broadband Infrastructure (EBI), la société exploitant le satellite KA-SAT et les activités de haut débit en Europe qui lui sont liées, pour un montant initial de 140 millions d'euros. L'opération devrait être finalisée avant la fin du trimestre en cours, sous réserve de l'accomplissement des conditions suspensives habituelles.
L'impact net combiné de ces deux opérations est estimé à environ (20) millions d'euros sur le chiffre d'affaires des Activités opérationnelles et à (30) millions d'euros sur le cash-flow libre discrétionnaire du premier exercice financier complet qui suivra la finalisation des transactions.

Comme mentionné au-dessus, l'objectif de chiffre d'affaires des Activités opérationnelles pour l'exercice 2020-21 est relevé, malgré l'effet de périmètre négatif lié à ces opérations attendu au second semestre, l'objectif de cash-flow libre discrétionnaire de l'exercice 2021-22 étant pour sa part mécaniquement ajusté.

PERSPECTIVES

"Compte tenu de notre solide performance du premier semestre en termes de chiffre d'affaires, nous sommes en mesure de relever la borne basse de notre objectif de chiffre d'affaires des Activités opérationnelles pour l'exercice 2020-21, désormais compris entre 1.190 millions d'euros et 1.220 millions d'euros (contre entre 1.180 millions d'euros et 1.220 millions auparavant). Nous absorbons également l'effet négatif des changements de périmètre attendu au second semestre.
Ainsi qu'en témoigne notre performance au premier semestre, nous sommes en bonne voie sur notre trajectoire de génération de trésorerie. Notre objectif de cash-flow libre discrétionnaire ajusté, qui reposait sur une hypothèse de périmètre constant, est mécaniquement ajusté et prend en compte un impact net de (30) millions d'euros résultant des opérations d'acquisition de Bigblu Broadband Europe et de cession d'EBI. Il est désormais compris entre 390 millions d'euros et 420 millions d'euros pour l'exercice 2021-22 (420 millions d'euros et 450 millions d'euros précédemment)".

L'ensemble des autres objectifs financiers sont confirmés :

Des investissements "cash" ne dépassant pas 400 millions d'euros en moyenne par an pour la période de juillet 2020 à juin 2022.
Un programme LEAP 2, qui vise à générer des économies annuelles de 20 à 25 millions d'euros d'ici l'exercice 2021-22.
Le maintien d'une structure financière saine pour soutenir une notation de crédit de qualité "investissement" tout en continuant à viser à moyen terme un ratio d'endettement net sur EBITDA d'environ 3x.
Une politique de dividende stable ou progressif avec pour base de départ le dividende de 0,89 euro payé en novembre 2020.
Ces objectifs sont basés sur le plan de déploiement nominal publié ci-dessous...

PLAN DE DEPLOIEMENT DE LA FLOTTE

La crise de Covid-19 a continué d'affecter les activités des constructeurs et des lanceurs de satellites. Dans ce contexte, depuis la dernière actualisation trimestrielle datant d'octobre 2020 :
Le lancement d'EUTELSAT QUANTUM, prévu initialement pour le premier trimestre de l'année civile 2021, est désormais attendu pour le deuxième trimestre de cette même année ;
Le lancement d'EUTELSAT HOTBIRD 13G, initialement prévu pour le second semestre de l'année civile 2021, est désormais prévu pour le premier semestre 2022.
Le lancement de KONNECT VHTS, initialement prévu pour la toute fin du second semestre de l'année civile 2021, est désormais prévu pour le premier semestre 2022.

Rodolphe Belmer, Directeur Général d'Eutelsat Communications, a commenté : "Eutelsat a réalisé une performance solide au premier semestre avec un chiffre d'affaires des Activités opérationnelles en baisse de 2%, reflétant notre résilience dans un contexte marqué par le Covid-19, et une marge d'EBITDA qui s'établit à 76,7%, malgré les coûts associés à la montée en puissance du Haut Débit Fixe. Le cash-flow libre discrétionnaire couvre largement le dividende payé en novembre dernier. D'un point de vue commercial, les six derniers mois ont été dynamiques avec le gain d'un contrat portant sur une nouvelle charge utile EGNOS sur le satellite EUTELSAT HOTBIRD 13G, la signature d'un accord de distribution avec Telecom Italia pour la capacité italienne sur EUTELSAT KONNECT et KONNECT VHTS, faisant suite à un accord similaire avec Orange pour la France, ainsi que, dans le Broadcast, des renouvellements et des extensions de contrats en Afrique Subsaharienne. Sur le plan opérationnel, nous avons réalisé des progrès significatifs dans notre stratégie Haut Débit Fixe avec l'entrée en service du satellite EUTELSAT KONNECT et la réorganisation de la distribution, avec une intégration de Bigblu Broadband qui avance à un bon rythme. Dans la lignée de ce solide début d'année, nous sommes en mesure d'absorber l'effet de périmètre lié aux transactions dans le Haut Débit Fixe et de relever la borne basse de notre objectif de chiffre d'affaires pour l'exercice 2020-21."

Vos réactions doivent respecter nos CGU.