Exacompta Clairefontaine : le retour à des niveaux d'avant la crise n'est pas pour 2021

Exacompta Clairefontaine : le retour à des niveaux d'avant la crise n'est pas pour 2021©Boursier.com

Boursier.com, publié le jeudi 25 mars 2021 à 21h08

Au 31 décembre 2020, pour un chiffre d'affaires de 689,59 millions d'euros, l'endettement financier brut du Groupe Exacompta Clairefontaine s'élève à 292,04 ME dont 46,21 ME de dette financière induite par l'activation des contrats de location.

Au 31 décembre 2020, pour un chiffre d'affaires de 689,59 millions d'euros, l'endettement financier brut du Groupe Exacompta Clairefontaine s'élève à 292,04 ME dont 46,21 ME de dette financière induite par l'activation des contrats de location.

Les capitaux propres consolidés s'élèvent à 423,16 ME

Le Groupe a négocié des lignes de crédit complémentaires avec ses partenaires bancaires pour un total de 36 ME. A la clôture de l'exercice, le montant des billets de trésorerie émis était de 50.000 kE sur un programme d'émission de 125.000 kE. Le Groupe disposait d'une trésorerie brute de 202,49 ME au 31 décembre 2020 et affichait un endettement net de 89,54 ME.
Hors la dette financière technique due à l'application de la norme IFRS 16, le niveau d'endettement net s'élève à 43,34 ME au 31 décembre 2020 contre 42,80 ME au 31 décembre 2019.
Les procédures d'audit sur les comptes ont été effectuées. Les rapports de certification sont en cours
d'émission.

Perspectives

Les séquelles de 2020 et le confinement larvé de 2021 ne permettent pas une reprise des ventes des papiers destinés à la bureautique et l'imprimerie. Les prix des pâtes à papier sont en très forte augmentation sous l'effet combiné des achats destinés à l'hygiène et de la demande en Extrême Orient.

Cette augmentation brutale des coûts pèsera fortement sur la rentabilité.

Les ventes d'articles de papeterie sont toujours en partie pénalisées par la pandémie. Le Groupe n'anticipe pas un réajustement des volumes en 2021 à leur niveau d'avant la crise. Par ailleurs, la hausse des prix de matières premières comme le plastique, le métal ou le carton gris affectera les marges. Les projections actuelles donnent un résultat opérationnel en nette baisse sur celui de 2020.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.