Exel Industries : au beau fixe ?

Exel Industries : au beau fixe ?©Boursier.com

Boursier.com, publié le mardi 19 décembre 2017 à 10h40

Exel Industries reste ferme ce mardi à la Bourse de Paris en campant dans la zone des 116 euros. Les comptes annuels publiés avant séance ont fait ressortir une solide progression des résultats de l'exercice 2016-2017 dans un contexte de redressement de l'activité Arracheuses de Betteraves qui connait une année record (croissance des ventes de +51,3%) et du retour à la profitabilité de ET Works (Pulvérisation Agricole US) moins de deux ans après son acquisition. Le résultat opérationnel courant a bondi de 21% à 69,5 ME, tandis que le résultat net s'est envolé de 36% à 45,3 ME, contre 44,1 ME estimés par le consensus.

Les analystes sont surtout agréablement surpris par l'évolution favorable du bilan. L'endettement net est revenu à 61,4 ME contre 102,3 ME un an plus tôt, soit un gearing de 18,4%. Portzamparc en profite pour mettre à jour son modèle de valorisation et intégrer une meilleure génération de cash dans ses projections. Verdict : un objectif rehaussé de 117,70 à 127,20 euros et une recommandation inchangée à "renforcer".

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
1 commentaire - Exel Industries : au beau fixe ?
  • avatar
    JON-DE-LIONNE -

    de la censure, encore de la censure, toujours de la censure sur le Forum Orange.
    Et bien puisque sur la rubrique Finance, un bug est là ...... moi aussi
    référence à l'article : Vœux présidentiels : comment Macron peut-il renouveler l'exercice ?
    Statut : refusé Il y a 28 minutes
    le 19 12 2017 à 09 10



    Une Proposition :

    En se drapant dans de beaux habits Jupitériens et en prononçant un beau discours de secrétaire de Paul Ricoeur depuis le Château de Versailles, je pense que ce serait suffisamment disruptif pour donner toute la dimension nécessaire à un renouvellement de l'exercice.

    Enfin c'est ma réponse à la question posée.