Exel Industries : pression confirmée

Exel Industries : pression confirmée©Boursier.com

Boursier.com, publié le jeudi 31 mai 2018 à 09h41

Exel Industries reste stable sur les 107 euros ce jeudi, alors que Portzamparc ajuste légèrement à la baisse ses prévisions (CA 2018 864 ME vs. 872 ME - ROC 2018 68 ME vs. 75 ME) ainsi que son objectif de cours à 110 euros, contre 119 euros précédemment, dans la foulée des résultats semestriels... "Cependant, compte tenu des niveaux de valorisation attractifs du groupe (EV/EBITDA 18 : 8,7x - FCF yield 18 : 5,9%), nous maintenons notre recommandation à Renforcer" précise l'analyste.

Au 1er semestre de l'exercice 2017-2018, le chiffre d'affaires du groupe s'est élevé à 343 millions d'euros, en croissance de +0,4% à taux de change constants, tiré par l'activité d'Arracheuses de Betteraves, alors que la Pulvérisation Agricole est ressortie en retrait. En données publiées, le chiffre d'affaires est en décroissance de 2,8%, la dépréciation des monnaies -notamment de l'USD et de l'AUD- générant un effet change négatif de 11,1 ME.

Le recul de l'activité dans la Pulvérisation Agricole au S1 a impacté la rentabilité de la division du fait de la structure de coûts fixes. De plus, le ROC a pâti des pertes sur certains projets automobiles en Pulvérisation Industrielle... Le ROC ressort ainsi à 10,9 ME. Toutefois, celles-ci ne devraient plus se reproduire du fait du recentrage en cours de l'activité sur les circuits de distribution et les intégrateurs. Les devises ont également pesé sur les résultats du groupe avec un RN semestriel qui tombe à 4,1 ME.

Malgré les efforts du management sur l'amélioration du BFR, celui-ci devrait subir les effets de l'augmentation des stocks d'Arracheuses de Betteraves liée au lissage de la production pour atténuer le pic d'activité au T4. L'endettement financier net ressort ainsi en légère augmentation à 151,9 ME.
Pour l'exercice 2017 2018, le management anticipe un CA annuel inférieur à l'exercice précédent mais tout en maintenant son niveau de profitabilité et en réduisant son endettement...

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU