Exel Industries : pulvérisé par les analystes

Exel Industries : pulvérisé par les analystes©Boursier.com

Boursier.com, publié le vendredi 25 janvier 2019 à 10h36

A contre-courant du marché parisien, Exel Industries flanche de près de 3% à 73 euros en cette fin de semaine, dans des volumes assez étroits. Le marché sanctionne un début d'exercice 2018/19 bien terne. A 132,1 millions d'euros, le chiffre d'affaires du groupe sur la période s'est inscrit en retrait de 4% par rapport au 1er trimestre 2017-2018, dont une décroissance de 2,8% à taux de change constants. La dynamique organique a été impactée par la baisse des activités des pulvérisateurs agricoles et des arracheuses de betteraves.

Portzamparc dégrade

Les analystes se montrent déçus par la performance commerciale, à l'image de Portzamparc qui parle d'un début d'année difficile en raison de l'accumulation de vents contraires sur les pulvérisateurs agricoles qui représente 43% des revenus : des sécheresses (Australie), des mauvaises récoltes (Ukraine) et une baisse des prix des céréales liée à la guerre commerciale USA-Chine. Le courtier est pris à contre-pied sur ses anticipations puisqu'il tablait sur une croissance organique de 10% dans cette branche, finalement en baisse de 8,8% à devises constantes.

Portzamparc passe d'ailleurs de "conserver" à "alléger" sur Exel Industries, en ne visant plus que 65 euros, sous les niveaux actuels. " Bien que la saisonnalité fasse du T1 un petit trimestre, cette publication nous amène à revoir en baisse notre scénario 2018/2019 car elle montre une dynamique moins forte sur l'Amérique du Nord", argumente le bureau de recherche.

Coup de frein inattendu

Midcap Partners Louis Capital Markets nourrit des réflexions similaires avec une opinion également dégradée d'un cran, d'"achat" à "neutre", pour un objectif coupé de 95 à 75 euros alors que la visibilité sur les perspectives d'Exel Industries à court terme lui apparaît plus dégradée que prévu.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.