Exel Industries : un trimestre plombé par la baisse de la Pulvérisation Industrielle

Exel Industries : un trimestre plombé par la baisse de la Pulvérisation Industrielle©Boursier.com

Boursier.com, publié le jeudi 23 janvier 2020 à 18h14

Le chiffre d'affaires du premier trimestre de l'exercice 2019-2020 (octobre à décembre 2019) d'Exel Industries s'élève à 119,4 ME, en recul de 9,6% par rapport au 1er trimestre 2018-2019. L'essentiel de la baisse provient de l'activité Pulvérisation Industrielle qui se compare à un très bon 1er trimestre 2018-2019, notamment en Asie.

Le chiffre d'affaires de la Pulvérisation Agricole est quasiment en ligne avec le 1er trimestre 2018-2019. Les évolutions réglementaires en cours et la pression exercée par l'opinion publique pèsent sur l'ensemble de l'activité.

En continuité avec l'exercice précédent, l'activité Arrachage de Betteraves est en recul de 10,8%, toujours impactée par la crise de l'industrie sucrière européenne.

Dans l'arrosage et la pulvérisation du Jardin, le premier trimestre est peu significatif, représentant moins de 10% du chiffre d'affaires annuel. La baisse par rapport au 1er trimestre de l'exercice précédent est essentiellement due au retard de commande de plusieurs clients au Royaume-Uni.

La Pulvérisation Industrielle est en recul, du fait notamment du ralentissement du marché en Asie, dont les effets nous sont apparus à partir du 2ème trimestre 2018-2019. De surcroît, le phasing des projets, dont le chiffre d'affaires est reconnu à l'avancement, est défavorable ce trimestre.

Yves Belegaud, Directeur Général du Groupe Exel Industries, commente : "Le chiffre d'affaires du 1er trimestre est en retrait de près de 10% notamment impacté par la Pulvérisation Industrielle. Cependant, si cette activité subit le ralentissement du marché asiatique, nous observons depuis quelques semaines une reprise des commandes. Par ailleurs, le carnet de commandes des projets est en croissance, avec notamment un projet significatif en Pologne.

La Pulvérisation Agricole a entamé sa réorganisation. Les entrées de commandes restent moroses dans un contexte d'évolution des réglementations encadrant l'application des produits phytosanitaires en Europe de l'Ouest, du projet de loi prévoyant d'ouvrir le marché des terres agricoles en Ukraine et de la grande sécheresse en Australie. Néanmoins, la bonne orientation du prix des commodités agricoles et l'apaisement des tensions commerciales entre les USA et la Chine, devraient permettre de stabiliser notre chiffre d'affaires au niveau de l'exercice précédent.

L'activité Arrachage de Betteraves est en ligne avec nos attentes. Nos prévisions pour l'exercice 2019-2020 demeurent prudentes, mais les effets, d'une part, de notre plan de réduction des coûts, et d'autre part du déficit de production annoncé et la hausse du prix du sucre devraient être des éléments favorables pour l'exercice suivant.

Pour cette année de transition, nos principaux enjeux consistent à réussir les transformations engagées. Compte tenu des éléments décrits pour chacune des activités, nous anticipons une année 2019-2020 sans croissance à périmètre constant. Mais les mesures prises pour réduire nos coûts fixes et améliorer nos marges devraient nous permettre de redresser notre profitabilité".

Vos réactions doivent respecter nos CGU.