Exercice compliqué pour Virbac

Exercice compliqué pour Virbac©Boursier.com

Boursier.com, publié le mercredi 14 mars 2018 à 17h58

Un exercice 2017 compliqué pour Virbac. Le groupe spécialisé dans les médicaments vétérinaires voit son résultat net part de groupe tomber dans le rouge, à -2,6 ME, pour un chiffre d`affaires déjà connu de 861,9 ME, en baisse de 1,1% à taux de change réels et -0,5% à taux constants. Le résultat net est plombé par la dépréciation de l'actif d'impôt différé sur les pertes fiscales reportables américaines des exercices 2015 à 2017 (21,4 ME). Cette dépréciation s'explique, en application de la norme IAS12, en particulier par l`existence d`un historique de pertes fiscales récentes et non-utilisées. La baisse du résultat s'explique aussi dans une moindre mesure par la dépréciation des actifs associés au vaccin leishmaniose pour un montant de 5 ME suite à l`arrivée d`un nouvel acteur.

Le résultat net courant (résultat net consolidé retraité des charges et produits non récurrents et de l`impôt non courant) atteint 29,5 ME, en retrait de 16,3%. Il est impacté par la baisse de l`activité, la hausse du coût de financement associée à un impact de change sur le peso Chilien moins favorable qu`en 2016, ainsi que par la hausse de la charge d`impôt courant.

Sur le plan financier, l`endettement net du Groupe se situe à 460 ME, en baisse de 87 ME par rapport au 31 décembre 2016. L'absence de versement de dividendes au titre du résultat 2016, un strict contrôle du besoin en fonds de roulement et la poursuite de la mise en place de solutions de financement opérationnel (affacturage dans certaines filiales) ont contribué à ce désendettement, précise la société.

Compte tenu de la reprise commerciale plus lente que prévue aux États-Unis, et grâce à une performance que le Groupe prévoit globalement bonne sur les autres régions, le chiffre d`affaires à taux constants devrait se situer en 2018 en légère progression "low single digit" par rapport à 2017. Pour l'ensemble de l`année, le Groupe anticipe un ratio de "résultat opérationnel courant avant amortissement des actifs issus d`acquisitions" sur "chiffre d`affaires", à taux de change constants, en progression d`environ 0,5 point par rapport à 2017. Sur le plan financier, le strict contrôle des capitaux engagés devrait permettre de poursuivre le désendettement qui devrait se situer autour de 30 ME sur l`année.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.