FDJ : +16,4% au premier jour, une réussite pour tout le monde !

FDJ : +16,4% au premier jour, une réussite pour tout le monde !©Boursier.com

Boursier.com, publié le jeudi 21 novembre 2019 à 20h40

Une IPO réussie à plus d'un titre ! Le titre FDJ a fait des étincelles pour son premier jour d'échanges à Paris. Après avoir ouvert à 23 euros, l'action a maintenu en clôture l'essentiel de ses gains, terminant en hausse de 16,4% à 22,70 euros, contre un cours d'introduction de 19,50 euros pour les particuliers (19,90 euros pour les institutionnels). Tout le monde semble être satisfait de cette mise sur le marché de la loterie nationale.

Un résultat au-delà des "espérances" pour Bercy

Le gouvernement tout d'abord. En se séparant d'un peu plus de la moitié du capital de la FDJ, Bercy va récupérer plus de 2 milliards d'euros. Un montant qui permettra d'abonder un fonds public destiné à financer l'innovation.

"Cette opération de privatisation de la Française des Jeux est un succès considérable", s'est félicité hier Bruno Le Maire, évoquant un résultat au-delà des "espérances" du gouvernement.

Investisseurs et salariés heureux

Les investisseurs institutionnels, comme les particuliers et les buralistes, ont également de quoi avoir le sourire ce jeudi. Dans un environnement de taux extrêmement bas, voire négatifs, ils voient leur mise gonfler dès le premier jour de cotation.

En attendant de recevoir les premiers dividendes, les 500.000 ménages qui ont souscrit à l'opération peuvent être satisfaits. Attention toutefois, le marché boursier n'est pas sans risque et un retournement peut arriver à tout moment. D'autant plus dans la situation actuelle, où les nuages à l'horizon sont nombreux.

Les salariés, qui ont vu leur participation au capital passer de 5% à 7% (3,18 millions d'actions leur ont été allouées), devraient pour leur part davantage bénéficier des résultats croissants de leur groupe.

Sur le podium européen des IPO de plus de 100 ME

Autre preuve du succès de l'opération, la demande des investisseurs institutionnels a représenté plus de 10 milliards d'euros. Comme le souligne 'Bloomberg', il s'agit par ailleurs de la première IPO européenne de l'année de plus d'un milliard d'euros à être réalisée au maximum de la fourchette envisagée.

Le bond du titre à l'ouverture (+16%) place également la FDJ dans le trio de tête des meilleures performances régionales parmi les IPO supérieures à 100 ME.

Rester prudent

Prudence malgré tout ! Une bonne première journée en Bourse ne signifie en effet pas forcément un avenir doré. Encore plus pour une privatisation ! L'agence rappelle ainsi les précédents Royal Mail au Royaume-Uni et Engie en France.

Si les deux ont flambé lors de leurs débuts boursiers, leur parcours est depuis pour le moins chaotique. Le titre du service postal national britannique a fondu de près de 30% depuis son IPO en 2013 alors qu'Engie affiche un repli de près de 40% depuis son début de cotation en 2005.

Quant à EDF, plus grosse IPO des années 2000 dans l'Hexagone, son action a été divisée par trois depuis 2005.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.