FDJ : Le résultat net ressort à 214 millions d'euros

FDJ : Le résultat net ressort à 214 millions d'euros
jeux à gratter

Boursier.com, publié le vendredi 12 février 2021 à 07h39

La Française des Jeux (FDJ), premier opérateur de jeux d'argent et de hasard en France, publie ses résultats 2020.
Sur l'année, FDJ a enregistré des mises de 16 milliards d'euros, en baisse de 7% par rapport à 2019.

Loto et Euromillions ont démontré leur résistance, avec une croissance des mises de +6%, à 3,2 milliards d'euros. Amigo, fortement affecté, en particulier par son arrêt pendant le premier confinement, recule de plus de 30%. Les mises des jeux instantanés, en baisse de -6% à 7,7 milliards d'euros, sont également touchées par l'impact de la crise sanitaire sur le trafic en point de vente. Au total, les mises de la loterie s'inscrivent en recul de -6%, à 12,7 milliards d'euros.
Les paris sportifs limitent leur recul sur l'année à -10%, à 3,2 milliards d'euros, grâce à une croissance de +20% au second semestre par rapport au second semestre 2019, après un recul de près de -40% au premier semestre.
Les mises dans le réseau de points de vente sont ressorties stables au second semestre, après leur recul de plus de 20% au premier semestre. FDJ a accompagné et soutenu son réseau de distribution, maintenu à près de 30.000 points de vente.
Les mises digitales poursuivent leur forte dynamique, avec une nouvelle croissance annuelle de près de +40%, portée par la loterie digitale, en progression de plus de +60% à plus de 1,1 milliard d'euros.
Le chiffre d'affaires recule de 6%, à 1.920 millions d'euros. L'EBITDA s'inscrit à 427 millions d'euros, soit une marge d'EBITDA sur chiffre d'affaires de 22,2%. Il a été préservé, notamment grâce à la mise en oeuvre d'un plan d'économies de plus de 80 millions d'euros. Le résultat net ressort à 214 millions d'euros. Il est à comparer à un résultat net 2019 de 202 millions d'euros retraité, net d'impôts, du nouveau cadre fiscal et réglementaire effectif depuis début 2020, de l'impact des cycles longs exceptionnels loterie, de Sporting Group en année pleine, ainsi que des charges liées à la privatisation du Groupe.

A la fin 2020, le Groupe a renforcé sa solidité financière, grâce à un taux de conversion de l'EBITDA en cash maintenu à plus de 80%, avec une trésorerie mobilisable supérieure à 1 milliard d'euros.
Le conseil d'administration de FDJ proposera à l'assemblée générale du 16 juin 2021 un dividende de 80% du résultat net consolidé, comme le Groupe s'y était engagé lors de son introduction en Bourse. Le dividende de 0,90 euro par action sera mis en paiement le 23 juin 2021.

FDJ poursuit sa stratégie de création de valeur conjuguant performance économique et performance extra-financière.
La raison d'être, expression naturelle des engagements sociétaux et solidaires du Groupe depuis sa création en 1933, a été inscrite en préambule des statuts du Groupe, lors de l'assemblée générale du 18 juin 2020.
Une raison d'être qui valorise un modèle pérenne alliant performance, responsabilité et utilité au service de la collectivité : "Le jeu est notre métier, la contribution à la société notre moteur et la responsabilité notre exigence."
La création d'un Comité des Parties prenantes qui a pour vocation d'accroitre le dialogue entre le Groupe et les acteurs de son environnement socio-économique, et de suivre la mise en oeuvre des six engagements pris en application de sa raison d'être.

Des engagements RSE réaffirmés et évalués

Conservation d'une notation A1+ par Vigeos Eiris ; notation de 100/100 à l'index Pénicaud sur l'égalité femmes-hommes ; score de 5/5 attribué par Humpact à la politique sociale du Groupe.
Le maintien d'une importante contribution économique et sociale du Groupe.
En 2020, la contribution de FDJ à la richesse nationale a été évaluée à 5,2 milliards d'euros par le Bureau d'information et de prévision économique (Bipe), soit 0,2% du Produit intérieur brut (PIB) de la France. Cette contribution s'accompagne de la création ou la pérennisation de 50.800 emplois en France.

Perspectives

Le groupe FDJ se dit confiant dans sa capacité à conjuguer croissance de moyen terme et haut niveau de rentabilité, portée par une stratégie omnicanale.
En raison des incertitudes et du caractère évolutif de la situation, FDJ communiquera dès que possible ses perspectives 2021.

Pour Stéphane Pallez, PDG du groupe FDJ : "2020 a été une année inédite et contrastée, au cours de laquelle FDJ a fait preuve de résilience et de solidarité. La crise sanitaire a eu un fort impact sur notre activité, en particulier au premier semestre. Mais la bonne reprise enregistrée au second semestre, associée à la réactivité du Groupe et à la pertinence de sa stratégie digitale, ont permis de préserver notre performance et nos résultats annuels. Je tiens à remercier les salariés du Groupe pour leur mobilisation, et à renouveler notre soutien à notre réseau de points de vente, dont certains ont été durement touchés. En ce début 2021, même si les incertitudes persistent, FDJ reste confiante dans ses perspectives de croissance durable, en cohérence avec sa raison d'être."

Vos réactions doivent respecter nos CGU.