Fed : Clarida surpris des chiffres de l'inflation, mais refuse le tapering

Fed : Clarida surpris des chiffres de l'inflation, mais refuse le tapering
Richard Clarida, vice-président de la Fed, à Dallas.

Boursier.com, publié le mercredi 12 mai 2021 à 16h17

Le vice-président de la Fed Richard Clarida, ainsi que Raphael Bostic et Patrick Harker, interviennent ce jour. Clarida se dit surpris par l'inflation supérieure aux attentes. Il s'attend toutefois à ce que cette inflation retourne à la normale autour de 2% en 2022-2023. Pour lui, les pressions inflationnistes sont temporaires, et dans le cas contraire, la Fed disposerait d'outils pour réagir. L'inflation devrait augmenter encore quelque peu avant de s'apaiser plus tard dans l'année, pense Clarida, selon lequel l'économie américaine et en particulier le marché du travail restent très éloignés des objectifs. La Banque Centrale américaine reste donc déterminée à utiliser tous ses outils pour soutenir l'économie aussi longtemps que nécessaire. Ainsi, Clarida affirme bien qu'une réduction des achats d'actifs de la Fed (tapering) n'est pas d'actualité.

Le vice-président de la Fed Richard Clarida, ainsi que Raphael Bostic et Patrick Harker, interviennent ce jour. Clarida se dit surpris par l'inflation supérieure aux attentes. Il s'attend toutefois à ce que cette inflation retourne à la normale autour de 2% en 2022-2023. Pour lui, les pressions inflationnistes sont temporaires, et dans le cas contraire, la Fed disposerait d'outils pour réagir. L'inflation devrait augmenter encore quelque peu avant de s'apaiser plus tard dans l'année, pense Clarida, selon lequel l'économie américaine et en particulier le marché du travail restent très éloignés des objectifs. La Banque Centrale américaine reste donc déterminée à utiliser tous ses outils pour soutenir l'économie aussi longtemps que nécessaire. Ainsi, Clarida affirme bien qu'une réduction des achats d'actifs de la Fed (tapering) n'est pas d'actualité.

Les chiffres américains de l'inflation publiés ce mercredi confirment les craintes récentes de marché, puisque l'indice des prix à la consommation pour le mois d'avril 2021 est ressorti en nette hausse de 0,8% en comparaison du mois antérieur, contre un consensus de +0,2%. Le CPI progresse ainsi de 4,2% en glissement annuel contre 3,6% de consensus. Hors alimentation et énergie, l'indicateur grimpe de 0,9% par rapport au mois antérieur, contre un consensus de 0,3%. Le CPI hors éléments volatils augmente ainsi de 3% en comparaison de l'an dernier, contre 2,3% de consensus.

Cet indicateur était particulièrement surveillé, alors que les marchés sont actuellement préoccupés par la flambée des prix des matières premières et le risque de poussée de l'inflation du fait également des contraintes de supply chain. Demain, ce sera au tour de l'indice des prix à la production aux Etats-Unis d'être publié.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.