Figeac Aéro anticipe une reprise graduelle d'activité

Figeac Aéro anticipe une reprise graduelle d'activité©Boursier.com

Boursier.com, publié le jeudi 27 mai 2021 à 19h06

Sur l'exercice 2020-2021, en plus de l'immobilisation du Boeing 737 MAX, le secteur aéronautique a été confronté à la plus grande crise de son histoire avec un effondrement du trafic aérien dû aux confinements et aux restrictions de voyages imposés dans toutes les régions du monde. Dans ce contexte, Figeac Aéro réalise au titre de l'exercice 2020-2021 (clos le 31 mars 2021), un chiffre d'affaires de 201,2 millions de euros, en retrait de -55,4% par rapport à l'exercice précédent. A périmètre et taux de change constants, l'évolution annuelle du groupe est en repli de -53%.

Sur l'exercice 2020-2021, en plus de l'immobilisation du Boeing 737 MAX, le secteur aéronautique a été confronté à la plus grande crise de son histoire avec un effondrement du trafic aérien dû aux confinements et aux restrictions de voyages imposés dans toutes les régions du monde. Dans ce contexte, Figeac Aéro réalise au titre de l'exercice 2020-2021 (clos le 31 mars 2021), un chiffre d'affaires de 201,2 millions de euros, en retrait de -55,4% par rapport à l'exercice précédent. A périmètre et taux de change constants, l'évolution annuelle du groupe est en repli de -53%.

Dans ce contexte de crise inédite, Figeac Aéro a démontré son agilité et sa capacité d'adaptation rapide. La société a rapidement engagé d'importantes mesures opérationnelles et financières pour pallier la baisse drastique des volumes et assurer la continuité de ses activités dans un premier temps et sauvegarder la compétitivité du Groupe afin de le positionner pour profiter de la reprise.

Le plan de performance -réduction des charges de personnels et des frais généraux et administratifs, rationalisation des sites de production, rapatriement sélectif d'une partie des achats liés à la sous-traitance, optimisation de l'utilisation de la matière première et rationalisation des achats généraux- devrait permettre une réduction structurelle des coûts fixes de l'ordre de 30 ME, dont le quasi-plein effet sera visible sur le 2e semestre de l'exercice en cours (clos le 31 mars 2022).

Situation financière

Figeac Aéro s'est attaché à sécuriser ses ressources financières long terme au travers d'un prêt Atout d'un montant total de 15 ME de Bpifrance, et de Prêts Garantis par l'Etat d'un montant total de 80 ME auprès de ses partenaires bancaires.

Par ailleurs, le Groupe a entamé une réflexion sur le réaménagement de sa structure financière. Ainsi, après avoir atteint le point bas de cette crise au 1er semestre 2020-2021 et fort des mesures structurelles de réduction de coûts mises en oeuvre rapidement, Figeac Aéro confirme la génération d'un Ebitda courant positif sur le 2e semestre de l'exercice clos le 31 mars 2021.

Cette nette amélioration de la marge opérationnelle du Groupe devrait équilibrer les pertes opérationnelles du 1er semestre.

En matière de consommation de cash, le Groupe enregistre les premiers effets positifs de la rigueur financière et de la baisse drastique des CAPEX de croissance avec des cash flows maîtrisés au second semestre. La société renouvelle, par ailleurs, son objectif de génération de cash pour l'exercice clos le 31 mars 2022.

Perspectives et développement

La crise sanitaire a fortement affecté l'activité du Groupe sur l'exercice 2020-2021, néanmoins grâce à la mise en place rapide d'un plan de performance opérationnelles et financières, le Groupe devrait afficher un Ebitda courant à l'équilibre pour l'exercice clos le 31 mars 2021.

La reprise des vols du Boeing 737 Max, le rebond du trafic aérien en Chine et aux USA à un niveau pré-Covid et les espoirs sur la situation sanitaire liés à la diffusion massive de vaccins permettant la reprise du trafic aérien international témoignent du rebond progressif du secteur.
Par ailleurs, le renforcement du segment des monocouloirs avec le succès de l'A321XLR chez Airbus et la nouvelle hausse de cadence confirmée pour la famille A320 NEO à un niveau au 2e trimestre 2023 supérieur à celui d'avant crise attestent d'un retour attendu des volumes.

La société reste néanmoins prudente face à ces effets d'annonce et anticipe une reprise graduelle de son activité, notamment sur le segment des long-courriers.

Par ailleurs, Figeac Aéro entend poursuivre son programme de déploiement de mesures opérationnelles et financières, qui sont autant de leviers et conditions qui contribueront au redressement de la rentabilité du Groupe et à son retour à une génération de cash pérenne et progressive. Fort de son levier opérationnel résultant du plan d'économie structurelle de 30 ME, de son outil industriel de haute technologie déployé sur tous les sites de production aujourd'hui sous-capacitaires, de sa force commerciale et de l'agilité de ses ressources d'industrialisation, Figeac Aéro s'estime "prêt à reprendre son envol et sortira renforcé de cette crise".

Vos réactions doivent respecter nos CGU.