FIPP : en perte sur le semestre

FIPP : en perte sur le semestre
pièce 1 centime euro

Boursier.com, publié le mardi 01 décembre 2020 à 06h38

Le groupe FIPP a réalisé l'intégralité de son chiffre d'affaires du 1er semestre 2020 en France ainsi qu'en Angleterre, dans le secteur de l'immobilier. Au 30 juin 2020, le chiffre d'affaires du groupe FIPP s'élève à 1,1 million d'euros (1,43 ME pour la même période de 2019), dont 812 kE de loyers et 289 kE de charges locatives refacturées (1,04 ME de loyers et 387 kE de charges locatives refacturées au 30 juin 2019).

La baisse des loyers (-233 kE soit - 22%) s'explique comme suit :
- Le départ du locataire de l'Hotel Aujon à Flaine (-242 kE) le 31 mai 2019 ;
- L'indexation des loyers pour +10 kE.
La refacturation des charges locatives est corrélativement en baisse de 98 kE.

Le résultat net de la période s'élève à -6,62 ME et le résultat net part du groupe à -3,98 ME.

Au 30 juin 2020, l'ANR ressort à 74,74 ME, soit 0,6103 euro par action.

Quel est l'impact du COVID 19 ?

La situation sanitaire actuelle mobilise totalement la Direction et les équipes. En ce qui concerne l'investissement, les acteurs feront sans doute preuve de prudence dans cet environnement incertain. Les éléments d'arbitrage dans ce contexte se concentreront plus particulièrement sur la stabilité des revenus locatifs et le niveau d'occupation, ainsi que le caractère critique de l'investissement. Cependant, la tendance de fond reste à une allocation croissante des capitaux vers l'immobilier.

Rien n'indique que cette tendance devrait changer, d'autant que les placements alternatifs ont subi un revers très important avec une extrême volatilité du marché actions. L'immobilier devrait donc continuer à offrir des rendements attractifs en comparaison avec les autres familles d'actifs, avec une attention particulière sur la localisation et l'état des actifs.

Concernant son activité locative, le Groupe ne constate aucun retard significatif dans l'encaissement de ses loyers. La société porte cependant un regard particulier à sa trésorerie et au suivi de ses éventuels impayés. A ce stade, aucune inquiétude n'est de mise, le Groupe ayant les capacités à faire face à cette situation difficile.

Perspectives

FIPP continue d'étudier des projets d'investissement portant sur des biens immobiliers ou titres de sociétés présentant des caractéristiques d'état locatif, de potentiel de rendement ou de valorisation intéressante.

L'hôtel Aujon sis à Flaine a été cédé en octobre 2020 pour 8 ME auquel est venue se déduire une commission de vente de 160 kE.

FIPP, qui a assuré le financement de la société Pamier depuis de nombreuses années, détient d'importantes créances sur cette société, garanties par un nantissement sur les titres. Faute de remboursement de ses créances, FIPP a décidé, pour préserver ses droits, d'exercer son nantissement. Cette opération, réalisée le 27 octobre, permettra à FIPP de mieux maîtriser l'utilisation des fonds prêtés et de s'assurer de la réalisation du site.

FIPP rappelle aussi concernant la Foncière Paris Nord, que les locaux ont été libérés au fur à mesure, afin de les rendre disponibles pour la restructuration à venir au terme de la période de gel du Plan Local d'Urbanisme (PLU). Ce gel est une servitude bloquant toute construction pour une période à l'origine de 5 ans, dans l'attente de l'approbation par la commune d'un projet d'aménagement global de la zone où est situé l'ensemble immobilier.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.