Fitch relève la notation crédit de Renault à "BBB"

Fitch relève la notation crédit de Renault à "BBB"
Renault Kaptur

Boursier.com, publié le mercredi 29 novembre 2017 à 06h16

L'amélioration de la situation financière de Renault pousse l'agence Fitch Ratings à relever la notation crédit du constructeur, qui passe de "BBB-", le niveau le plus bas de la catégorie d'investissement, à "BBB". La perspective est "stable". Cette promotion sanctionne la poursuite de l'amélioration des résultats de l'entreprise, au niveau de la rentabilité, de la génération de trésorerie et du bilan. L'agence estime que le groupe a la capacité de poursuivre le renforcement de ses ratios financiers même dans l'hypothèse d'un revirement cyclique. Les efforts entrepris depuis la crise financière et la crise automobile de 2008-2009 sont impressionnants, puisque le management est parvenu à ramener le ratio FFO-dette nette ajustée de 5,6 fois fin 2009 à moins de 0,5 fois en 2017. S&P notait déjà Renault en catégorie "BBB", tandis que Moody's est encore positionné à "Baa3", l'équivalent d'un "BBB-".

La notation "corporate" est un code allant de "AAA" (ou "triple A", excellente santé financière) à "D" (en situation de cessation de paiement) en passant par 19 à 21 autres niveaux selon les agences. Les notations sont séparées en deux grandes catégories. D'un côté celles allant de "AAA" à "BBB-" ("Aaa" à "Baa3" chez Moody's), dites "catégorie d'investissement" ou "investment grade" pour les anglo-saxons, qui regroupent les acteurs économiques allant d'une excellente fiabilité à ceux de bonne qualité. Sous ce seuil, soit à partir de la catégorie "BB+" ("Ba1" chez Moody's), l'acteur économique entre en catégorie dite "spéculative". La notation représente également une vision synthétique du niveau de risque que présente une entreprise pour un investisseur. Elle est importante car elle conditionne notamment les taux d'emprunt de l'entreprise concernée : meilleure est la note, plus sûr est l'émetteur, plus son taux d'emprunt est bas.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
1 commentaire - Fitch relève la notation crédit de Renault à "BBB"
  • avatar
    JON-DE-LIONNE -

    Encore de la censure, toujours de la censure injustifiée sur le forum orange
    et bien puisque dans cette rubrique " finance" il semblerait qu'il y ait un bug ....
    référence à l'article :

    Humour politique: Hollande lauréat du Grand prix 2017, Hulot et Brigitte Macron récompensés
    Statut : refusé
    Il y a 23 minutes
    le 28 11 2017 à 20 03

    C'est dommage que le prix du plus grand Charlot de l'humanité n'existe pas, je pense que de nombreux Français auraient également voté pour qu'il soit l'heureux gagnant.


    référence à l'article :

    Schiappa: appeler une femme politique par son prénom est du "sexisme ordinaire"
    Statut : refusé
    Il y a 48 minutes
    le 28 11 2017 à 19 57

    leurs gamineries et leurs préoccupation de cours de récréation devient vraiment ridicules.

    il faut appliquer le principe de précaution et supprimer les prénoms et les noms et ne mettre juste et que des numéros...comem ça le problème sera réglé !

    supprimer
    référence à l'article :

    Un parler franc et peu de promesses: Macron rajeunit les relations franco-africaines
    Statut : refusé
    Il y a 55 minutes
    le 28 11 2017 à 18 05

    la colonisation énarchique de l'état Français est une catastrophe pour la France. Quand on est pas dans le repentance perpétuelle, façon hollande on va raconter que l'on voit des crimes contre l'Humanité de partout ...et surtout là ou on peut les voir. Ce qui se passe en Corée du Nord il en pense quoi M. Macron de l'ENA ?


    référence à l'article :

    "Que préfère-t-on, des marchés aux esclaves en Libye ou accueillir quelques dizaines de milliers de personnes en Europe ?" interroge Amnesty
    Statut : en attente de publication
    Il y a 23 minutes
    le 28 11 2017 à 19 49 Ni un ni l'autre.

    Moi je préfère que l'on envoie des énarques dans ces pays afin qu'ils expliquent aux peuples africains ce que doit être leur quotidien et comment ils doivent vivre.
    Ils savent faire en France, il faut qu'ils se dévouent pour l'Afrique et l'Humanité.
    Si les associations et les gens désintéressés fort nombreux en France et les ONG etc , se joignent à eux, il n'y aura plus de problèmes.