Fleury Michon : forte baisse des résultats 2019 et perspectives mitigées

Fleury Michon : forte baisse des résultats 2019 et perspectives mitigées©Boursier.com

Boursier.com, publié le mardi 07 avril 2020 à 18h15

Après avoir publié un chiffre d'affaires 2019 de 747,6 ME, en progression de +3,1% par rapport à l'exercice précédent, Fleury Michon avait prévenu que ses résultats seraient fortement dégradés. Ils le sont avec un résultat opérationnel courant de -5,7 ME, essentiellement lié à un recul d'activité et à la forte hausse des cours d'approvisionnement, principalement concernant la viande de porc, qui n'a été répercutée que partiellement dans les hausses de tarifs. L'acquisition de Marfo et l'amélioration des résultats de Fleury Michon Amérique contribuent cependant positivement au résultat opérationnel courant sur cette même période.

Le résultat opérationnel (-19,6 ME) est fortement diminué par les éléments non récurrents, directement liés aux coûts d'acquisition des groupes Marfo et DGK, aux dépréciations d'éléments de survaleur concernant l'entité détenue en Slovénie, à des compléments de provisions et aux coûts de démolition d'une ancienne usine obsolète du groupe. Le résultat net de l'ensemble consolidé 2019 est de -28 ME.

La crise liée à la propagation mondiale du Covid-19 a eu des impacts significatifs sur les activités du groupe Fleury Michon, tant positifs pour certaines activités que négatifs pour d'autres. Ainsi, au cours du mois de mars 2020, le pôle GMS LS a vu ses ventes de charcuterie et de produits de la mer augmenter du fait du confinement. Pour l'activité de catering aérien à l'inverse, les ventes ont fortement souffert du très faible nombre de vols moyen et long courrier assurés par les compagnies aériennes.

Les précédents communiqués mentionnaient une amélioration attendue en 2020 pour chacun des Pôles, tant en ce qui concerne le chiffre d'affaires que la rentabilité. Cette tendance a effectivement été observée au cours des deux premiers mois de l'exercice 2020. A date, le groupe considère que l'impact global pour le Pôle GMS devrait être favorable tant en ce qui concerne le chiffre d'affaires que la rentabilité. En revanche, les pôles Ventes avec Services et Catering devraient afficher une forte diminution de leur chiffre d'affaires et de leur rentabilité, par rapport à l'exercice 2019.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.