Fnac Darty : finalement plombé par sa guidance 2021

Fnac Darty : finalement plombé par sa guidance 2021
fnac

Boursier.com, publié le mercredi 20 janvier 2021 à 15h32

Fnac Darty, qui avait pourtant commencé la journée dans le vert, redonne désormais près de 5% à 48,9 euros. Les investisseurs avaient initialement salué la solide fin d'année du distributeur de produits culturels et de loisirs avant de finalement se focaliser sur la guidance 2021, jugée décevante. Le groupe estime son chiffre d'affaires 2020 à 7,49 milliards d'euros, en hausse de 0,6% en données comparables grâce à une croissance estimée à +9,6% au quatrième trimestre. La progression des ventes en ligne est estimée à 29% des revenus globaux, en hausse de +10 points par rapport à 2019. En bas de bilan, le résultat opérationnel courant 2020 est estimé à 210 millions d'euros alors qu'il était déficitaire sur la première partie de l'exercice et le cash-flow libre opérationnel devrait s'établir autour de 190 ME, en croissance sur un an.

Dans un contexte toujours incertain où le groupe anticipe un 1er semestre toujours perturbé par la crise sanitaire et un 2ème semestre marqué par des conditions d'exploitation plus normalisées, il reste confiant mais prudent sur la performance de ses marchés en 2021. Il vise ainsi sur l'exercice une légère croissance du chiffre d'affaires et du résultat opérationnel courant.

Pour Bryan Garnier, les perspectives 2021 inférieures aux estimations du consensus sont une vraie surprise. Les ventes du 4e trimestre ont "clairement" dépassé les attentes, mais l'accent est désormais mis sur la guidance 2021, qui implique un Ebit de 220 millions d'euros, soit 17% de moins que le consensus (265 millions d'euros). L'activité billetterie devrait tourner "au ralenti" pendant la majeure partie de l'année et l'impact négatif lié à l'augmentation de la part du commerce en ligne, qui met les marges sous pression, pourrait expliquer ces perspectives "très prudentes".

Oddo BHF évoque pour sa part des résultats "de très bonne facture"... "2020 aura été une très bonne année vu le contexte, et aura accéléré la transition vers l'omnicanal. En revanche, 2021 portera encore les stigmates de 2020 sur la marge brute, le retour à des niveaux meilleurs devra attendre 2022, l'omnicanal étant plutôt dilutif sur ce point-là", souligne le broker. A l''achat' sur le titre, il ajuste son objectif de 57 à 59 euros.

Midcap Partners ajuste de son côté sa cible de 63 à 60 euros en restant à l''achat'. L'activité 2020 aura finalement bien résisté dans le contexte actuel même si la marge peut-être légèrement décevante au second semestre au vu de l'activité, explique le courtier. Le groupe reste très prudent sur l'exercice 2021 avec une légère croissance du CA et du ROC attendue. Si le premier semestre profitera d'effets de bases favorables, le second sera effectivement plus consistent (croissance de 9%). MP pense tout de même que cette guidance reste prudente au vu de l'amélioration de la marge brute attendue et de la poursuite de la bonne dynamique sur le premier trimestre.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.