Foncière Euris : une perte de 550 ME en 2019

Foncière Euris : une perte de 550 ME en 2019
euro monnaie devise flamme feu

Boursier.com, publié le dimanche 29 mars 2020 à 21h19

Le chiffre d'affaires consolidé de Foncière Euris en 2019 s'élève à 34,7 milliards d'euros, reflétant principalement l'activité de Casino. Le ROC se monte à 1,283 MdE (1,354 MdE en 2018).

Le résultat net de l'ensemble consolidé, part du groupe, s'établit à -550 millions d'euros (-200 ME en 2018).

Le Conseil d'administration de Foncière Euris proposera à l'Assemblée générale de 2020 de ne pas verser de dividende en 2020 au titre de l'exercice 2019.

Information sur les procédures de sauvegarde

"Dans un contexte persistant d'attaques spéculatives et massives dont les titres du Groupe ont fait l'objet, les sociétés Euris, Finatis, Foncière Euris, Rallye et ses filiales Cobivia, HMB et Alpétrol ont demandé et obtenu, par jugements du 23 mai 2019 et du 17 juin 2019, l'ouverture de procédures de sauvegarde", explique Foncière Euris. Par jugement prononcé le 28 février 2020, le Tribunal de Commerce de Paris a arrêté les engagements d'amortissement de l'endettement financier brut qui concernait au 23 mai 2019, pour Finatis, 114 ME de créances sécurisées par des nantissements de comptes titres portant sur des actions Rallye et 23 ME de créances non sécurisées, soit un total de 137 ME. Les principales échéances financières du plan d'amortissement sont de 92 ME en 2023 et 27 ME en 2024.

La société dispose de 3 types de ressources pour faire face à son passif : les dividendes de Rallye ; la cession d'actifs immobiliers ; différentes options de refinancement. Les opérations de dérivés conclues en novembre 2019 par Foncière Euris, pour un montant total de 84,8 ME (57,2 ME au 31 décembre 2019) ne sont pas soumises aux plans de sauvegarde mais ont fait l'objet d'accords spécifiques qui prévoient leur remboursement à hauteur de 50% au plus tard le 31 décembre 2022, le solde devant être remboursé au plus tard le 30 juin 2023.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.