Foncière Paris Nord : creuse ses pertes en 2017

Foncière Paris Nord : creuse ses pertes en 2017
Paris

Boursier.com, publié le dimanche 29 avril 2018 à 15h38

Le chiffre d'affaires annuel global de Foncière Paris Nord s'est élevé à 630 kE en 2017, dont 166 kE de loyers et 464 kE de charges locatives refacturées (1,181 ME en 2016 dont 685 kE de charges locatives refacturées).

A -2,11 ME, les revenus nets des immeubles sont négatifs, une conséquence des décisions du Groupe de ne plus renouveler les baux existants dans le cadre de la transformation du Centre des Affaires suivant le nouveau PLU. Un des immeubles est totalement mis à nu (Le Bonaparte) et le second (Le Continental) a été totalement vidé de ses locataires et les plateaux intérieurs déstructurés sur le premier semestre 2017. Le dernier immeuble (L'Ampère) est le seul accueillant encore un unique locataire. Le démontage des plateaux supérieurs a débuté en février 2018.

Le résultat net consolidé est une perte de -3,36 ME (-2,44 ME au 31 décembre 2016).

Au 31 décembre 2017, la valeur du patrimoine s'élève à 17,8 ME (18,5 ME au 31 décembre 2016), prenant en compte 0,69 ME de dotation nette aux amortissements.

Perspectives

Pour préparer au mieux la cession de sa filiale Pamier, le Groupe a poursuivi la restructuration du site. En outre, un mandat exclusif de cession de la société Pamier (ou de son foncier), propriétaire de l'actif immobilier situé à Blanc Mesnil, a été signé en mars 2018 avec la société Catella. Il permettra la présentation du dossier de cession dans les meilleures conditions pour une sélection rigoureuse d'acquéreurs potentiels.

Il est rappelé que dès 2024, la ville du Blanc-Mesnil bénéficiera des aménagements prévus dans le cadre du Grand Paris Express avec deux nouvelles stations de métro dont une au sein du Parc Jean Duclos, face au Centre d'Affaires Paris Nord. Le développement de ce nouveau réseau de transports augmentera l'attractivité du site, tout comme l'attribution des Jeux Olympiques (2024) qui sera un moteur de la rénovation urbaine.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU