Française des Jeux retrouve ses plus hauts après de solides résultats

Française des Jeux retrouve ses plus hauts après de solides résultats©Boursier.com

Boursier.com, publié le vendredi 12 février 2021 à 09h03

Française des Jeux s'adjuge 2,6% à 38,3 euros en début de séance à Paris, proche de ses plus hauts boursiers, après avoir plutôt bien résisté à la crise sanitaire l'an passé. Si la première partie d'exercice a été compliquée, le groupe a bien redressé la barre au second semestre grâce notamment au dynamisme du Loto et de l'Euromillions et à une nette reprise des paris sportifs. Grâce à la mise en oeuvre d'un plan d'économies de plus de 80 millions d'euros, le résultat net ressort à 214 millions d'euros contre 202 ME un an plus tôt pour un chiffre d'affaires en repli de 6% à 1,920 milliard d'euros. Les mises collectées affichent un recul de 6,8% à 16 milliards d'euros, avec une hausse de 3% sur le seul second semestre. L'EBITDA s'inscrit à 427 ME, soit une marge de 22,2%. Des résultats supérieurs aux attentes des analystes.

Française des Jeux s'adjuge 2,6% à 38,3 euros en début de séance à Paris, proche de ses plus hauts boursiers, après avoir plutôt bien résisté à la crise sanitaire l'an passé. Si la première partie d'exercice a été compliquée, le groupe a bien redressé la barre au second semestre grâce notamment au dynamisme du Loto et de l'Euromillions et à une nette reprise des paris sportifs. Grâce à la mise en oeuvre d'un plan d'économies de plus de 80 millions d'euros, le résultat net ressort à 214 millions d'euros contre 202 ME un an plus tôt pour un chiffre d'affaires en repli de 6% à 1,920 milliard d'euros. Les mises collectées affichent un recul de 6,8% à 16 milliards d'euros, avec une hausse de 3% sur le seul second semestre. L'EBITDA s'inscrit à 427 ME, soit une marge de 22,2%. Des résultats supérieurs aux attentes des analystes.

"Compte tenu du caractère évolutif de la situation sanitaire, le groupe précisera dès que possible ses perspectives 2021 et de moyen terme", a précisé l'opérateur de jeux d'argent et de hasard, qui compte tenu du renforcement de sa solidité financière proposera le versement d'un dividende de 0,90 euro par action, après l'avoir ramené à 0,45 euro l'année précédente.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.