Fusion avec FCA : PSA prêt à céder ses utilitaires à Toyota pour convaincre Bruxelles ?

Fusion avec FCA : PSA prêt à céder ses utilitaires à Toyota pour convaincre Bruxelles ?
Logos de Peugeot et Fiat illustrant le projet de fusion.

Boursier.com, publié le vendredi 25 septembre 2020 à 20h35

PSA Groupe a proposé de céder au groupe japonais Toyota sa branche véhicules utilitaires, afin de répondre aux inquiétudes de la Commission européenne concernant son projet de fusion avec Fiat Chrysler Automobiles (FCA), selon des sources au fait du dossier, citées vendredi soir par l'agence d'information 'Reuters'.

Selon une des sources interrogées par Reuters, PSA proposerait ainsi de vendre au japonais ses utilitaires à un prix proche du coût de production. PSA et Toyota coopèrent depuis 2012 sur le segment des véhicules utilitaires légers. Le groupe français fabrique des fourgons pour Toyota dans son usine d'Hordain, dans le département du Nord.

Le segment des camionnettes et fourgons est stratégique pour les constructeurs automobiles car il offre des marges supérieures aux voitures et permet de remplir les usines.

La Commission européenne a ouvert il y a trois mois une enquête approfondie sur le projet de fusion avec Fiat. Bruxelles a cependant suspendu cette enquête en juillet, dans l'attente de la réception d'éléments d'information demandés aux deux constructeurs automobiles, et ne s'est pas fixé de date pour rendre sa décision.

La clôture de l'opération toujours espérée au 1er trimestre 2021

Annoncée en décembre 2019, la fusion entre des deux groupes automobiles doit créer le nouveau numéro quatre mondial de l'automobile en volumes, baptisé Stellantis. Mais la Commission européenne craint que l'opération ne nuise à la concurrence sur le marché des petits utilitaires dans 14 pays membres de l'UE et au Royaume-Uni.

PSA et Fiat ont déjà obtenu l'aval des autorités de concurrence dans 14 juridictions et continuent de prévoir la clôture de l'opération au premier trimestre 2021. A la mi-septembre, les deux groupes ont légèrement modifié les modalités financières de leur rapprochement pour tenir compte des effets de la crise coronavirus, tout en réaffirmant leur volonté de fusionner.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.