Gameloft : la Caisse d'Epargne choisit le gaming sur mobile pour faire de la pédagogie sur l'assurance

Gameloft : la Caisse d'Epargne choisit le gaming sur mobile pour faire de la pédagogie sur l'assurance©Boursier.com

Boursier.com, publié le jeudi 28 décembre 2017 à 09h59

La Caisse d'Epargne, et Natixis Assurance, se sont associées à Gameloft Advertising Solutions pour proposer un concept innovant d'advergame, intégré aux grands jeux à succès de Gameloft.

L'objectif est de faire la promotion de la nouvelle assurance automobile de la Caisse d'Epargne tout en faisant de la pédagogie auprès des 'gamers' sur mobile en France sur l'importance de s'assurer pour se protéger et protéger les autres.

"L'advergame reprend de manière ludique le scénario du spot publicitaire de la Caisse d'Epargne et offre une façon originale d'immerger les utilisateurs dans l'univers de la marque. Les joueurs devront éviter les obstacles sur leur route en déplaçant leur voiture de gauche à droite" commente l'établissement.
"Intégré aux célèbres jeux de Gameloft, il permet de gagner des bonus pour leurs jeux préférés tout en prenant conscience des dangers de la route et de la nécessité de bien s'assurer"...

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
2 commentaires - Gameloft : la Caisse d'Epargne choisit le gaming sur mobile pour faire de la pédagogie sur l'assurance
  • avatar
    pigeonxxl38 -

    on est bien banqué c'est cette daube de "caisse d'épargne" qui fait de la pédagogie , c'est exactement l'histoire du braconnier devenu garde chasse !

  • avatar
    ajlbn -

    Elle est devenue inutile, puisqu'il n'y a plus de paradis fiscaux, dixit Sarkozy, que les riches sont tous partis (ce qui est faux), et que tous les nantis sont devenus citoyens responsables et payent leurs impôts! Et 8 milliards à côté des 300 milliards évadés par les riches et ultra riches, c'est un poil sur un œuf!
    supprimer commenter
    Statut : refusé Il y a 46 minutes

    A ImmortelleXIII - Les 300 milliards viennent d'un article du canard enchaîné, qui traitait aussi des ultra riches Français et des très riches qui ne sont pas, contrairement à la légende, en diminution dans notre beau pays. Quant à ouvrir un compte, dans un paradis fiscal qui n'existe plus, il existe des hommes et femmes "de paille", qui font écran, la ficelle est vieille comme le monde. L'Europe vient de communiquer la liste noire des pays qui ne respectent pas les règles de transmission d'infos, ou le font à leur guise, autant dire qu'il reste encore des zones de manœuvres discrètes. Certains pays très pauvres, mais aussi curieusement, refuges de très riches, n'y figurent pas! Les paradis fiscaux européens non plus! Mais vous savez surement que la tricherie et l'évasion se fait d'autres manières, comme les yachts, avions, voitures puissantes, propriétés, ...mis au compte de sociétés boîte aux lettres, par leurs vrais propriétaires, ces derniers font semblant de louer à ces sociétés bidons, et vous ne pouvez ignorer que des fortunes de diverses natures, dont des œuvres d'art de haute valeurs, sont "stockées" à l'abri des regards du fisc et des douanes dans des zones franches étanches aux curieux! Et puis, vous avez surement eu l'information de cette société Airbnb, qui proposait une carte de crédit bancaire qui permettait de frauder le fisc - bfmtv le1/12/2017. A parier qu'ils ne sont pas les seuls! Mais eux ont été démasqués. Faites confiance aux nantis et aux possédants pas toujours honnêtes pour contrer rapidement les barrages et règles! L'argent, ou l'or, c'est leur dope, et voyez dans le monde sportif, les combines vont plus vite que leur détection! Ouvrir un compte perso, de nos jours, c'est comme un crocodile qui se livre lui-même chez un maroquinier! Autant ouvrir des comptes de sociétés off-shore, avec des gérants fictifs salariés et bien heureux de l'être. D'ailleurs, une émission a été consacrée, il y a hélas quelques années, à ce sujet édifiant. Les journalistes avaient démonté toute la filière! Heureusement que la presse d'investigation existe sinon, on croirait encore au ruissellement des richesses des riches vers les pauvres!
    CENSURE ABUSIVEMENT