Gascogne préserve la rentabilité en 2020

Gascogne préserve la rentabilité en 2020©Boursier.com

Boursier.com, publié le jeudi 25 mars 2021 à 20h06

La crise sanitaire Covid-19 a logiquement pesé sur l'activité de Gascogne à partir de mi-mars, bien que le Groupe ait été en mesure d'assurer globalement la continuité de ses opérations et la qualité de ses services dans le respect des règles sanitaires préconisées par les autorités. Seule la papeterie a dû arrêter son activité près de 3 semaines entre mi-mars et début avril. Par conséquent, le chiffre d'affaires de Gascogne est en recul de -8% à 358,7 millions d'euros en 2020, dont -10,5% au 1er semestre 2020 et -5,3% au 2e semestre.

La crise sanitaire Covid-19 a logiquement pesé sur l'activité de Gascogne à partir de mi-mars, bien que le Groupe ait été en mesure d'assurer globalement la continuité de ses opérations et la qualité de ses services dans le respect des règles sanitaires préconisées par les autorités. Seule la papeterie a dû arrêter son activité près de 3 semaines entre mi-mars et début avril. Par conséquent, le chiffre d'affaires de Gascogne est en recul de -8% à 358,7 millions d'euros en 2020, dont -10,5% au 1er semestre 2020 et -5,3% au 2e semestre.

Le chiffre d'affaires de la Division Bois (10% du chiffre d'affaires consolidé) est en retrait de -31% très fortement impacté par la fermeture des magasins de bricolage et l'arrêt des chantiers de construction pendant plusieurs semaines à partir de mi-mars. Le chiffre d'affaires de la Division Emballage (90% du chiffre d'affaires consolidé) est en baisse de seulement -4,4%.

L'Ebitda progresse de 3,6 ME (soit 12,6%) passant de 28,5 à 32,1 ME. Le résultat opérationnel courant progresse de 2 ME en raison de l'augmentation de l'Ebitda, atténuée par l'augmentation des amortissements liée notamment à la mise en service des nouvelles turbines de production d'électricité de la papeterie de Mimizan fin 2019.

Le résultat opérationnel est quasi-stable à 13,3 ME, compte tenu de la comptabilisation de charges non courantes au titre du Plan de Sauvegarde de l'Emploi du site de Castets (Division Bois). Le résultat financier s'élève à -4,8 ME en dégradation de 0,8 ME liée à des pertes de change (dévalorisation du dollar) et à l'évolution de la structure d'endettement.

Le résultat net de l'ensemble consolidé s'établit à 8,3 ME (9,7 ME un an plus tôt). Le Groupe Gascogne conserve ainsi un niveau de rentabilité solide dans une année atypique.

Structure financière

Les flux opérationnels augmentent légèrement (+1,1 ME) à 22,8 ME, la progression liée à la hausse de l'Ebitda étant atténuée par la hausse maîtrisée du Besoin en Fonds de Roulement et des décaissements (partiels) du PSE de Castets. Ces flux couvrent largement les flux d'investissement de 13,8 ME, les investissements ayant été moindres compte tenu de la situation sanitaire qui a retardé les projets et limité les déplacements d'intervenants externes. Les flux de financement s'élèvent à 12,6 ME comprenant le tirage du solde de la ligne de crédit capex, et la mise en place du Prêt Garanti par l'Etat, dont le remboursement sera amorti sur 5 ans à compter du 2e semestre 2021, le Groupe ayant choisi de renforcer sa trésorerie dans ce contexte incertain.

La variation de trésorerie est positive à + 21,6 ME et la trésorerie disponible au 31 décembre 2020 s'élève à 38,3 ME.
L'endettement net a été réduit de 5% en 2020 à 107,4 ME grâce au bon niveau d'Ebitda, à un niveau d'investissements maîtrisé et à une progression du BFR contenue.
Les covenants financiers ont été respectés au 31 décembre 2020.

Perspectives

Le Groupe vise à continuer de s'inscrire dans une trajectoire d'amélioration de ses performances mais reste très prudent et vigilant à court terme, compte tenu d'un contexte économique et sanitaire toujours hautement incertain en ce début d'année 2021 et de la tendance inflationniste constatée sur certaines matières premières.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.