Gemalto peine à passer les 50 euros

Gemalto peine à passer les 50 euros©Boursier.com

Boursier.com, publié le mardi 19 décembre 2017 à 09h46

AlphaValue a relevé de 45 à 53 euros sa valorisation de Gemalto. Une valeur fondamentale plus qu'un objectif, qui reste étonnante compte tenu de l'offre à 51 euros déposée par Thales et recommandée unanimement par le conseil d'administration de Gemalto. Le marché garde d'ailleurs une certaine retenue puisque le titre évolue à 49,42 euros ce matin. Plus de 66% des actionnaires de Gemalto doivent encore approuver l'offre de Thales, explique l'analyste avant d'ajouter il pourrait être tentant pour tout actionnaire avec le soutien de la famille Quandt de contrarier le vote pour obtenir un bonus, disons un bonus de 20%, qui refléterait mieux la valorisation antérieure et le positionnement stratégique de Gemalto. Quant à miser sur une surenchère, l'exercice paraît compliqué compte tenu de la contrainte d'avoir le soutien de l'Etat Français, à qui la solution Thales convient.

La réticence du marché à faire progresser davantage l'action Gemalto vers le prix d'offre pourrait s'expliquer par une inconnue, la position du CFIUS, l'organe américain qui contrôle les opérations stratégiques venant de l'étranger. Un risque qui n'est pas nul, écrivait hier Oddo BHF, surtout sur les entités comme Safenet et Vormetric. Car même si Thales est solidement implanté outre-Atlantique et a déjà franchi l'écueil CFIUS sur d'autres opérations, certains actifs de Gemalto sont particulièrement sensibles.

 
0 commentaire - Gemalto peine à passer les 50 euros
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]