Gemalto s'associe à Huawei

Gemalto s'associe à Huawei
Logo du groupe Gemalto

Boursier.com, publié le mardi 14 novembre 2017 à 09h51

Afin d'aider les fabricants d'appareils à répondre à la demande de modules NarrowBand (NB) - IoT durables et de basse consommation, Gemalto et Huawei - via HiSilicon, son groupe de semi-conducteurs - travaillent ensemble pour développer la prochaine génération de modules qui combinent un niveau de sécurité supplémentaire et consomment très peu d'énergie.

En combinant l'expertise des deux entreprises, ces modules NB-IoT aideront les fabricants à réduire le coût et la taille de leurs appareils, et à prolonger la durée de vie de la batterie des appareils jusqu'à dix ans.

Le NB-IoT a été développé pour les faibles volumes de données et les marchés à bas coûts, et fonctionne pratiquement n'importe où. Il offre une consommation d'énergie très faible permettant aux appareils de fonctionner sur batterie pendant des périodes allant jusqu'à 10 ans. Les applications peuvent être des capteurs de stationnement intelligents, des alarmes d'intrusion et d'incendie, des appareils de soins de santé personnels, des dispositifs de repérage et, des réverbères, pour n'en nommer que quelques-unes.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
2 commentaires - Gemalto s'associe à Huawei
  • avatar
    JON-DE-LIONNE -

    Puisque ça censure de l'autre côté ...........

    référence à l'article :

    Une journaliste suisse interrogée par les gendarmes après un reportage sur les migrants
    Statut : refusé
    Il y a 26 minutes
    le 14 11 2017 à 10 01

    Les Suisses devraient pouvoir mieux comprendre maintenant ce qu'est l'état de droit français.

  • avatar
    JON-DE-LIONNE -

    Assemblée: passe d'armes sur le budget de l'Aide médicale d'Etat
    Statut : refusé
    Il y a 41 minutes
    le 14 11 2017 à 08 11

    Pour désamorcer la crise le mieux, c'est la transparence des comptes, A priori les Français sont très demandeurs de transparence.

    Par exemple en étalant dans tous les journaux des médias publics ce que finance exactement l'AME, il est certain que cela apaiserait la situation.
    L'AME finance aussi le fonctionnement des anciens hôtels " Formule 1" achetés par le groupe SNI pour l'hébergement des migrants ou pas ?

    L'AME finance quoi exactement, on pourrait exiger la transparence sur ce dossier....