GeNeuro : du nouveau

GeNeuro : du nouveau©Boursier.com

Boursier.com, publié le mardi 08 septembre 2020 à 08h12

GeNeuro annonce aujourd'hui que la Société et l'Academic Specialist Center (ASC) du Karolinska Institutet présenteront, à l'occasion du congrès virtuel MSVirtual2020, du 11 au 13 septembre 2020 (8e réunion conjointe ACTRIMS-ECTRIMS), le rationnel de sa nouvelle étude de Phase 2. Cet essai, qui évalue l'administration de temelimab chez des patients atteints de SEP récurrente-rémittente (SEP-RR) et après traitement par rituximab, afin d'agir sur la progression de la maladie indépendamment des poussées inflammatoires, est en cours à l'ASC du Karolinska Institutet à Stockholm en Suède.

40 patients, dont l'invalidité progresse en l'absence de poussées inflammatoires, seront recrutés dans le cadre de l'étude ProTEct-MS qui durera un an. Bien que des traitements de fond, hautement efficaces pour réduire les poussées inflammatoires et la formation de lésions, soient actuellement disponibles, leur effet reste limité sur la progression de la SEP et sur l'évolution de l'invalidité. L'absence de médicaments agissant sur la pathogénie de la neurodégénérescence indépendamment des poussées inflammatoires est le besoin médical non satisfait dans la SEP. Les données à long terme de l'étude de Phase 2 ANGEL?MS réalisée par GeNeuro ont montré que temelimab, un anticorps monoclonal conçu pour neutraliser la protéine d'enveloppe pathogène pHERV-W Env codée par des rétrovirus endogènes et exprimée par les cellules microgliales des patients atteints de SEP, a un effet neuroprotecteur remarquablement constant sur les principales marqueurs, mesurés par IRM, liés à la progression de la maladie.

En ciblant les mécanismes sous-jacents fondamentaux de la neurodégénérescence liée à la SEP, tels que la neutralisation des lésions causées par les microglies et la réparation de la capacité de remyélinisation des cellules précurseurs d'oligodendrocytes, temelimab pourrait répondre au besoin médical critique non satisfait d'arrêter la progression de l'invalidité indépendamment des poussées inflammatoires dans la SEP. Temelimab n'ayant aucune activité anti-inflammatoire significative, ses effets de protection des tissus et de lutte contre la neurodégénérescence seront explorés sur une cohorte de patients ayant précédemment reçu un traitement de fond hautement efficace, tel que l'anticorps anti?CD20 rituximab, mais dont l'invalidité s'aggrave en l'absence de récurrences.

Les Abstracts sont disponibles sur le site de MSVirtual2020 et les e-posters seront disponibles à partir du vendredi 11 septembre 2020 à 8h00 ET.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.