GeNeuro : l'étude d'extension de phase IIb ANGEL-MS confirme et étend les effets neuroprotecteurs de temelimab

GeNeuro : l'étude d'extension de phase IIb ANGEL-MS confirme et étend les effets neuroprotecteurs de temelimab©Boursier.com

Boursier.com, publié le mardi 12 mars 2019 à 07h44

GeNeuro, société biopharmaceutique qui développe de nouveaux traitements contre les maladies neurodégénératives et les maladies auto-immunes, telles que la sclérose en plaques (SEP), le diabète de type 1 ou la maladie de Charcot, annonce ce jour les résultats positifs de l'étude ANGEL-MS consacrée à son produit phare, temelimab.

Temelimab est un anticorps monoclonal humanisé visant à neutraliser la protéine rétrovirale pathogène pHERV-W, qui pourrait être un facteur causal dans le développement de la SEP.

Les données de l'étude ANGEL-MS ont confirmé qu'un traitement de deux ans avec temelimab avait un effet positif continu sur les principaux marqueurs de progression de la maladie, mesurés par IRM, ce qui confirme et étend les résultats publiés à la semaine 48 de l'essai de phase IIb CHANGE-MS. Ces effets positifs incluent la réduction de l'atrophie cérébrale, en particulier dans les régions du cortex et du thalamus, et le maintien de l'intégrité de la myéline, telle que mesurée par imagerie via le Ratio de Transfert d'Aimantation (MTR : magnetization transfer ratio). Surtout, pour la première fois, des effets encourageants dépendants de la dose administrée ont été constatés sur des marqueurs cliniques de la progression de la SEP. Cela a été mis en évidence par la proportion moindre de patients présentant une progression confirmée de leur handicap à 12 semaines sur l'échelle EDSS, ou via la détérioration de 20% du temps nécessaire pour le test de marche de 25 pieds (" Timed 25 Foot Walk ").

Jesús Martin-Garcia, Président-Directeur général de GeNeuro, a déclaré : "Nous sommes heureux de ces données qui confirment clairement les effets robustes et cohérents de temelimab sur les principaux marqueurs de la neuroprotection, mesurés par IRM, et nous nous réjouissons de voir des signes encourageants de bénéfice clinique. Les résultats d'ANGEL-MS confirment le potentiel de temelimab pour agir contre la progression de la maladie, qui est le principal besoin médical non satisfait pour cette indication. Cela renforce encore davantage notre détermination à poursuivre le développement de temelimab dans la SEP."

"Ces résultats sont remarquables et cohérents avec le mode d'action nouveau du temelimab qui vise à stopper l'activation de l'immunité innée du cerveau ainsi qu'à restaurer le système de réparation de la myéline", indique le professeur Hans-Peter Hartung, président du département de neurologie du CHU de Düsseldorf et investigateur principal de l'étude . "Cela pourrait permettre de traiter les patients atteints de la forme progressive avec une faible activité inflammatoire, comme la possibilité de développer des synergies avec les médicaments anti-inflammatoires existants pour les patients souffrant d'une forme récurrente de SEP."

Vos réactions doivent respecter nos CGU.