GeNeuro : trésorerie nette de 6,8 ME au 31 décembre

GeNeuro : trésorerie nette de 6,8 ME au 31 décembre©Boursier.com

Boursier.com, publié le lundi 11 janvier 2021 à 07h45

GeNeuro, société biopharmaceutique qui développe de nouveaux traitements contre les maladies neurodégénératives et les maladies auto-immunes comme la sclérose en plaques (SEP), annonce ce jour sa position de trésorerie au 31 décembre 2020 et fait le point sur ses développements ainsi que sur ses perspectives pour 2021. "Malgré les nombreux défis liés à la pandémie de COVID-19 au cours de l'année écoulée, GeNeuro a poursuivi la réalisation d'avancées cliniques considérables en 2020", déclare Jesús Martin-Garcia, Président-Directeur Général de GeNeuro. "Au début du premier trimestre 2020, nous avons décidé de décaler le lancement de notre nouvel essai clinique avec le temelimab dans la SEP en collaboration avec les chercheurs du Karolinska Institutet et de l'Academic Specialist Center (ASC) à Stockholm, en Suède, afin de préserver la santé des patients et laisser la priorité à ceux souffrant de la COVID-19. Grâce au Karolinska Institutet, l'essai a repris fin juin 2020, dès que la situation l'a permis. Malgré les défis permanents d'un recrutement en période de pandémie, nous pensons que celui-ci devrait s'achever courant février, avec seulement quelques semaines de retard, ce qui constitue une prouesse dans le contexte."

GeNeuro, société biopharmaceutique qui développe de nouveaux traitements contre les maladies neurodégénératives et les maladies auto-immunes comme la sclérose en plaques (SEP), annonce ce jour sa position de trésorerie au 31 décembre 2020 et fait le point sur ses développements ainsi que sur ses perspectives pour 2021.
"Malgré les nombreux défis liés à la pandémie de COVID-19 au cours de l'année écoulée, GeNeuro a poursuivi la réalisation d'avancées cliniques considérables en 2020", déclare Jesús Martin-Garcia, Président-Directeur Général de GeNeuro. "Au début du premier trimestre 2020, nous avons décidé de décaler le lancement de notre nouvel essai clinique avec le temelimab dans la SEP en collaboration avec les chercheurs du Karolinska Institutet et de l'Academic Specialist Center (ASC) à Stockholm, en Suède, afin de préserver la santé des patients et laisser la priorité à ceux souffrant de la COVID-19. Grâce au Karolinska Institutet, l'essai a repris fin juin 2020, dès que la situation l'a permis. Malgré les défis permanents d'un recrutement en période de pandémie, nous pensons que celui-ci devrait s'achever courant février, avec seulement quelques semaines de retard, ce qui constitue une prouesse dans le contexte."

L'essai se déroule au Centre de Neurologie de l'ASC, le plus grand centre dédié à la SEP en Suède, avec environ 2.400 patients. D'une durée d'un an, y participeront dans un premier temps 40 patients dont l'invalidité progresse sans poussées inflammatoires, fournissant des informations sur l'innocuité et la tolérance du temelimab à des doses plus élevées (jusqu'à 54 mg/kg/mois), ainsi que sur son efficacité évaluée à partir des derniers biomarqueurs associés à la progression de la maladie. Les résultats sont désormais attendus pour le premier trimestre 2022.

"En cette période difficile, garantir notre visibilité financière est une priorité et nous avons poursuivi nos efforts de maîtrise des coûts, notamment en réduisant nos effectifs de 30% (via des départs volontaires et des suppressions de postes). Notre trésorerie à fin 2020 couvre nos besoins jusqu'au deuxième trimestre 2022, un horizon suffisant pour atteindre les résultats de phase 2, et nous allons poursuivre nos efforts pour prolonger notre visibilité financière", déclare Miguel Payró, Directeur Financier de GeNeuro.

Position de trésorerie au 31 décembre 2020

Au 31 décembre 2020, la trésorerie et les équivalents de trésorerie de GeNeuro s'établissaient à 6,8 millions d'euros, la société faisant état par ailleurs d'une absence d'endettement. Sur la base des activités et opérations programmées, la Société estime que ses ressources financières sont suffisantes pour couvrir ses prochaines échéances, ses dépenses opérationnelles et ses investissements jusqu'au deuxième trimestre 2022 (y compris l'achèvement de l'essai de Phase 2 avec le Karolinska Institutet et l'ASC).

S'inscrivant dans la poursuite de la tendance observée au cours de l'exercice 2020, la consommation de trésorerie issue des activités opérationnelles et des investissements de GeNeuro a été abaissée à 1,75 million d'euros au T4 2020, contre 2 millions d'euros au T3 2020 et au T4 2019. La consommation de trésorerie devrait encore se réduire en 2021, conséquence de l'achèvement des programmes précliniques et des mesures de réduction des coûts mises en oeuvre.

Développement du temelimab dans la sclérose en plaques (SEP)

Nouvel essai de phase II avec le temelimab dans la SEP en collaboration avec le Karolinska Institutet : après les résultats favorables de l'extension à 96 semaines de l'essai clinique de phase 2b ANGEL-MS, qui ont confirmé l'action neuroprotectrice du temelimab dans la SEP et démontré son potentiel pour enrayer la progression de la maladie, la Société a annoncé en novembre 2019 un nouvel essai clinique collaboratif avec le temelimab dans la SEP avec les chercheurs du Karolinska Institutet et de l'Academic Specialist Center (ASC) de Stockholm, en Suède.
D'une durée d'un an, y participeront dans un premier temps 40 patients dont l'invalidité progresse sans poussées inflammatoires, fournissant des informations sur l'innocuité et la tolérance du temelimab à des doses plus élevées, ainsi que sur son efficacité évaluée à partir des derniers biomarqueurs associés à la progression de la maladie. Le recrutement des patients a débuté en juin 2020 et devrait s'achever au premier trimestre 2021 ; les premiers résultats sont désormais attendus pour le premier trimestre 2022.

Maladie de Charcot ou sclérose latérale amyotrophique (SLA)

Au-delà de la SEP, GeNeuro poursuit l'avancement de son programme préclinique dans la SLA visant le développement d'anticorps bloquant l'activité de pHERV-K Env pour cette indication, en partenariat avec le NINDS (National Institute of Neurological Disorders and Stroke, qui fait partie du NIH - National Institutes of Health- des États-Unis). Faisant suite aux délais liés à la COVID-19, le programme de développement préclinique pour cet anticorps anti pHERV-K Env prévoit une initiation des essais cliniques en 2022.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.