Genfit : analyste en soutien

Genfit : analyste en soutien©Boursier.com

Boursier.com, publié le jeudi 27 mai 2021 à 09h48

Genfit recule de 0,4% ce jeudi à 3,25 euros en bourse de Paris, alors que la FDA vient pourtant une nouvelle fois de restreindre l'utilisation de l'Ocaliva d'Intercept Pharmaceuticals dans le traitement de la cholangite biliaire primitive (CBP), en interdisant son utilisation par les malades CBP souffrant de cirrhose avancée... Cette décision fait suite à une enquête de l'agence américaine ayant montré que le produit augmentait les risques de dommages et d'insuffisance hépatique chez cette sous-population de malades.

Genfit recule de 0,4% ce jeudi à 3,25 euros en bourse de Paris, alors que la FDA vient pourtant une nouvelle fois de restreindre l'utilisation de l'Ocaliva d'Intercept Pharmaceuticals dans le traitement de la cholangite biliaire primitive (CBP), en interdisant son utilisation par les malades CBP souffrant de cirrhose avancée... Cette décision fait suite à une enquête de l'agence américaine ayant montré que le produit augmentait les risques de dommages et d'insuffisance hépatique chez cette sous-population de malades.

La FDA continue toutefois de recommander le produit chez les autres malades, estimant qu'en absence d'autres traitements, les bénéfices d'Ocaliva l'emportent sur les risques chez ces derniers... "Il s'agit d'un revers supplémentaire pour ce produit faisant déjà l'objet d'une Blackbox warning de la FDA qui limite strictement son utilisation" souligne Portzamparc qui rappelle que malgré son profil de risque Ocaliva, qui est le seul produit autorisé par le FDA pour les malades de CBP intolérants ou non répondeurs à l'UDCA (traitement de référence en première ligne), a généré plus de 310M$ en 2020 (+25% vs n-1) grâce notamment à son pricing (70k$/patient/an).

"Ce nouveau déboire d'Intercept confirme notre scénario selon lequel l'Elafibranor de Genfit devrait s'imposer sur ce marché dont le potentiel est estimé à plus d'un milliard de dollars... En plus d'avoir montré de très bons résultats d'efficacité en phase 2, il présente également un excellent profil de sécurité" estime Portzamparc qui reste donc à l'achat sur le dossier Genfit.

Au 31 mars dernier, la trésorerie et les équivalents de trésorerie de la société s'élevaient à 108,9 millions d'euros.
La baisse de trésorerie et équivalents de trésorerie entre le 31 décembre 2020 et le 31 mars 2021 tient compte notamment du rachat par la société d'une partie des obligations convertibles en actions (OCEANEs) en janvier 2021 pour un montant de 47,5 millions d'euros ainsi que les frais associés à la renégociation de la dette convertible (conseils bancaires, honoraires d'avocats, coûts d'organisation des assemblées générales...) dont le montant s'est élevé à 2,9 millions d'euros TTC, et dont une part significative a été décaissée au 31 mars 2021.

Le 30 septembre 2020, Genfit a annoncé son objectif de réduire de plus de 50% son rythme de consommation de trésorerie d'ici 2022 par rapport à ce qu'il était avant les résultats de la phase 3 RESOLVE-IT.
La société réitère son objectif consistant ainsi à passer d'un rythme de plus de 110 millions par an avant les résultats de la phase 3 RESOLVE-IT à une consommation de l'ordre de 45 millions en 2022. L'année 2021 devrait être une année de transition en matière de consommation de trésorerie d'exploitation, de l'ordre de 75 millions d'euros (hors opération de rachat partiel des OCEANEs ayant mobilisé un montant de trésorerie de 47,48 millions d'euros) principalement en raison du reliquat des dépenses et des sommes restant à décaisser liées aux opérations de clôture de RESOLVE-IT, ainsi que des coûts accompagnant le plan de réduction des effectifs...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.