Genfit : lance un programme clinique de combinaisons thérapeutiques dans la NASH

Genfit : lance un programme clinique de combinaisons thérapeutiques dans la NASH©Boursier.com

Boursier.com, publié le vendredi 24 mai 2019 à 06h49

Elafibranor, un agoniste des récepteurs PPAR alpha/delta est le composé le plus avancé du pipeline et Genfit, et aujourd'hui la seule thérapie de Phase 3 avancée en cours d'évaluation sur le critère de "Résolution de la NASH sans aggravation de la fibrose" (essai clinique Resolve-IT). Elafibranor pourrait donc être la première monothérapie approuvée par les autorités réglementaires pour résoudre la NASH, cause sous-jacente de progression de la maladie, menant potentiellement à une cirrhose ou un cancer.

Genfit prévoit d'élargir son pipeline avec un programme de combinaisons ambitieux, et s'apprête à débuter l'évaluation des synergies entre elafibranor et un agoniste du récepteur GLP-1 ainsi qu'entre elafibranor et un inhibiteur du SGLT2. Cet essai clinique sera une étude de preuve de concept évaluant la sécurité et la tolérabilité de deux combinaisons dans le traitement de la NASH, et mesurant certains marqueurs exploratoires d'efficacité. L'étude exploitera également des outils de diagnostic non-invasifs, dont NIS4, le test sanguin de diagnostic innovant développé par Genfit pour le diagnostic de la NASH et le suivi des patients.

Lancée au 2e semestre 2019, cette étude clinique novatrice sera la première dans le domaine à évaluer un composé de Phase 3 en développement dans la NASH en combinaison avec des médicaments antidiabétiques.

Ce programme de combinaisons renforce le leadership de Genfit au sein de l'écosystème NASH. Cette empreinte forte est aujourd'hui caractérisée par un pipeline comprenant actuellement deux composés pharmacologiques en développement (elafibranor et nitazoxanide), et NIS4, un test innovant de diagnostic sanguin de la NASH et de la fibrose.

"La NASH est une maladie cardiométabolique multidimensionnelle qui affecte le foie, le système cardiovasculaire, et mène à un déclin systémique. Comme pour le diabète, à terme, les traitements optimaux incluront certainement plusieurs molécules ayant déjà fait la démonstration d'une efficacité et d'une bonne sécurité d'emploi en tant que monothérapie. Dans cette optique, nous pensons que combiner plusieurs mécanismes synergiques ciblant les voies métaboliques propres à la NASH sera une stratégie pertinente dans l'optimisation de la prise en charge des patients NASH", explique Dean Hum, Directeur Général Adjoint et Directeur Scientifique de Genfit.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.