Genfit réagit mollement à son partenariat chinois

Genfit réagit mollement à son partenariat chinois©Boursier.com

Boursier.com, publié le mardi 25 juin 2019 à 14h01

Genfit grappille 2% à 18,27 euros dans un volume pourtant fourni représentant plus de 1% du capital ce mardi, au lendemain de l'annonce d'un accord de licence et de collaboration avec Terns Pharmaceuticals, une société biopharmaceutique internationale basée aux Etats-Unis et en Chine, dédiée au développement de nouvelles combinaisons thérapeutiques pour le traitement des maladies du foie. Selon les termes de l'accord, Terns bénéficiera, dans la région de la Chine élargie (Grande Chine), des droits de développement et de commercialisation d'elafibranor, le composé propriétaire de Genfit pour le traitement de la stéatohépatite non-alcoolique (NASH) et de la cholangite biliaire primitive (PBC).

Genfit percevra un paiement initial d'un montant de 35 millions de dollars, et pourra recevoir jusqu'à 193 M$ en paiements supplémentaires lors du franchissement d'étapes cliniques, réglementaires et commerciales. Terns obtient les droits exclusifs de développement, d'enregistrement et de commercialisation d'elafibranor en Chine continentale, Hong Kong, Macau et Taïwan (Grande Chine) pour le traitement de la NASH et de la PBC. Au lancement commercial d'elafibranor pour le traitement de la NASH dans la région de la Chine élargie, Genfit pourra recevoir de Terns des royalties d'un coefficient moyen à deux chiffres ('mid-teen percentage royalties') sur base des ventes réalisées dans ce territoire. Dans le cadre de l'accord, Genfit et Terns entreprendront également des projets de R&D communs dans le domaine des maladies du foie, incluant notamment le développement d'elafibranor en combinaison avec des composés propriétaires de Terns.

Bryan, Garnier & Co maintient ce jour un avis acheteur assorti d'un objectif de cours ambitieux de 65 euros. La firme évoque des termes financiers "intéressants" de l'accord, avec une part commerciale des milestones élevée. Bryan, Garnier & Co rappelle que Genfit n'avait pas besoin de cash additionnel pour financer sa phase III en progrès pour elafibranor dans le traitement de la NASH et sa future phase III dans la PBC. Néanmoins, cette nouvelle source de cash place la 'biotech' en meilleure position pour négocier avec un futur partenaire pour la commercialisation d'elafibranor aux Etats-Unis et en Europe... Autre avis à noter, le broker Stifel a démarré le suivi du dossier en ciblant un cours de 21 euros.

Sur dix spécialistes suivant le dossier recensés par Bloomberg, neuf sont acheteurs et un à 'conserver' (Stifel). Kempen & Co confirme aujourd'hui son avis positif et son objectif de 42 euros. CM-CIC et Kepler Cheuvreux sont en phase, acheteurs avec des objectifs de 48 euros. Oddo BHF, également positif, vise 55 euros. B. Riley FBR, Inc. est enfin à l'achat avec une cible de 52 euros.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.