Genkyotex : des avancées avec le GKT831

Genkyotex : des avancées avec le GKT831
Des tubes à essai dans le laboratoire de l'Institut de recherche sur le cancer de Sutton

Boursier.com, publié le mardi 20 février 2018 à 19h08

La société biopharmaceutique et leader des thérapies NOX, Genkyotex, annonce que, dans un modèle préclinique du cancer de la prostate, le GKT831, son inhibiteur de NOX1 et NOX4, a ciblé efficacement les fibroblastes associés au cancer (CAF) et a stoppé l'effet tumorigène du microenvironnement tumoral. Les résultats de cette étude, menée par le Dr. Natalie Sampson et coll. à l'Université de Médecine d'Innsbruck, ont été publiés dans la revue International Journal of Cancer.

Les CAF sont une composante essentielle de la fraction stromale du microenvironnement tumoral, celui-ci jouant un rôle majeur dans la progression du cancer de la prostate et constituant un facteur pronostique indépendant. Ces études soulignent le rôle central de NOX4 dans l'activation des CAF dans le cancer de la prostate. Par ailleurs, les résultats démontrent que le GKT831 interrompt la stimulation des tumeurs par les CAF, confirmant ainsi la validité de notre engagement sur le potentiel thérapeutique des inhibiteurs des enzymes NOX en oncologie. Ces nouvelles données font suite à des résultats précliniques antérieurs publiés mi-2017, qui indiquaient que le GKT831 peut cibler efficacement les CAF et retarder la croissance tumorale dans les cancers de la tête et du cou, déclare le Dr Philippe Wiesel, Vice-président exécutif et Directeur médical chez Genkyotex.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.