Gérard Brémond adoube son fils à la direction générale de Pierre et Vacances Center Parcs

Gérard Brémond adoube son fils à la direction générale de Pierre et Vacances Center Parcs©Boursier.com

Boursier.com, publié le mercredi 22 novembre 2017 à 09h17

Gérard Brémond, le propriétaire-fondateur de Pierre et Vacances Center Parcs, est en train de préparer sa succession, alors qu'il a fêté ses 80 ans en septembre. C'est son fils, Olivier Brémond, 55 ans, qui va prendre les commandes opérationnelles à partir du 3 septembre 2018. Le conseil d'administration a décidé, hier, de dissocier prochainement les fonctions de président et de directeur général. "Jusqu'à la prise d'effet de sa nomination, Olivier Brémond se désengagera de ses activités personnelles, et se consacrera à l'analyse des différentes activités et des projets du groupe ainsi qu'aux échanges avec les équipes sur le terrain", indique l'entreprise.

Olivier Brémond a une expérience d'entrepreneur. En 1988, il a repris Gamma TV puis créé Marathon Productions et Marathon International, des sociétés de production et de distribution de contenus télévisuels qui ont été largement diffusés. Il a ensuite lancé des concept stores en Islande et à New-York. Il rejoindra en septembre 2018 le comité de direction générale du groupe, composé de Martine Balouka-Vallette, Patricia Damerval et Thierry Hellin, qui conservent leurs postes. "J'exercerai les fonctions de directeur général avec enthousiasme, rigueur et esprit d'équipe pour le succès de la mise en oeuvre de la stratégie du groupe", a déclaré Olivier Brémond, qui occupe depuis 22 ans un siège d'administrateur et connaît très bien l'entreprise familiale.

Exit la prime spéculative

Le titre reste sans réaction après l'annonce de la succession. "Aucun changement de fond n'est à attendre dans la stratégie du groupe suite à cette nomination", écrit ce matin Portzamparc, qui recommande de conserver les positions avec un objectif de 46 euros. Pour Gilbert Dupont, le choix est un peu "surprenant", car le parcours professionnel d'Olivier Brémond s'est surtout déroulé dans les médias. En outre, cela supprime la dimension spéculative de la valeur, puisque l'on reste ne famille. L'analyste reste cependant acheteur en visant toujours 55,80 euros.

 
2 commentaires - Gérard Brémond adoube son fils à la direction générale de Pierre et Vacances Center Parcs
  • avatar
    kruddy -

    quand on a vu le reportage de Lise Doucet sur cette compagnie !!

  • avatar
    JON-DE-LIONNE -

    Encore de la censure, toujours de la censure injustifiée sur le forum orange
    et bien puisque dans cette rubrique " finance" il semblerait qu'il y ait un bug ....
    référence à l'article :

    Gérard Filoche exclu du PS après son tweet antisémite
    Statut : refusé
    Il y a 10 heures
    le 21 11 2017 à 20 59

    Moi je dis que c'est dommage que de se prive d'un tel spécimen de la nomenklatura qui a sévit tant d'années à la destruction de l'industrie française! alors qu'il il était généreusement payé par le contribuable pour faire office d'inspecteur du travail ! quel gâchis touts de même qu'il soit aujourd'hui en "carence" du PS !

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]