Getlink (ex-Eurotunnel), retour du parfum spéculatif

Getlink (ex-Eurotunnel), retour du parfum spéculatif©Boursier.com

Boursier.com, publié le lundi 05 mars 2018 à 09h48

Retour au calme cette semaine pour Getlink (Eurotunnel), dont le titre perd un peu plus de 1%, après avoir bondi de 11,5% vendredi, à 11,645 euros, après l'annonce de l'arrivée de l'italien Atlantia au capital. L'arrivée d'Atlantia, grand acteur de l'infrastructure, est une formidable nouvelle, gage de stabilité, et est très positive pour nos actionnaires et nos équipes, a commenté le PDG Jacques Gounon, qui a aussi salué le fonds Goldman Sachs Infrastructure Partners, le cédant, pour sa participation au redressement de l'entreprise.

Vendredi en séance, Atlantia a contre tout attente annoncé le rachat de la part de GSIP dans Getlink, soit 15,49% du capital, pour 1,056 milliard d'euros, soit 12,40 euros par action. Cependant, l'acquisition n'est pas une surprise complète dans la mesure où Getlink est l'un des rares concessionnaires européens indépendants côtés, et qu'Atlantia est en mode expansion, souligne Bosco Ojeda chez UBS, qui ajoute que le timing est un peu étonnant compte tenu des opérations en cours avec Abertis. Pour l'instant, le transalpin se contente d'une part minoritaire, mais son patron a laissé entendre qu'à très long terme, il n'excluait pas de consolider Getlink, c'est-à-dire d'en prendre le contrôle. L'aspect spéculatif de l'ex-Eurotunnel n'en est que renforcé.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.