Getlink : prémices d'une bataille boursière?

Getlink : prémices d'une bataille boursière?
Eiffage logo BTP construction

Boursier.com, publié le jeudi 27 décembre 2018 à 08h55

Mi-décembre, Eiffage se déclarait à plus de 5% au capital de Getlink et cette prise de position pourrait n'être que le début d'une bataille pour la prise de contrôle de l'ancien Eurotunnel. " Ils vont encore monter, c'est sûr ", assure un proche de Getlink, dans des propos rapportés par BFM Business, selon qui Getlink pourrait, au final, être la cible de ses deux actionnaires, que sont le groupe de BTP qui envisagerait donc de continuer à racheter du capital, et de l'italien Atlantia qui possède 15% de Getlink.

Atlantia est le concessionnaire de l'aéroport de Nice mais vient surtout de racheter les autoroutes françaises Sanef (Nord et Est de la France) de l'Espagnol Abertis. Il n'a jamais dévoilé ses intentions.

Selon BFM Business, les deux actionnaires viseraient aussi à rapprocher leurs autoroutes avec Getlink : Sanef pour Atlantia et APRR pour Eiffage. Ce qui les attire : le déficit fiscal de près de 6 milliards d'euros accumulé par l'ancien Eurotunnel. La moitié, 2,7 milliards, peut être imputée sur des activités françaises... Bataille boursière en vue pour se l'approprier?

Vos réactions doivent respecter nos CGU.