Gilbert Dupont voit un ciel dégagé pour Bonduelle

Gilbert Dupont voit un ciel dégagé pour Bonduelle©Boursier.com

Boursier.com, publié le vendredi 12 janvier 2018 à 09h01

Gilbert Dupont profite d'un récent contact avec le management deBonduelle pour actualiser ses prévisions et son modèle de valorisation sur le dossier. Il en ressort un nouvel objectif de cours de 47,30 euros contre une précédente cible de 43,60 euros, justifiant le maintien de la recommandation "accumuler".

Le broker retient de ses échanges avec les dirigeants du groupe alimentaire quelques bonnes nouvelles, dont un climat de reprise qui se confirme en Russie dans un environnement concurrentiel plus sain et une dynamique de croissance toujours soutenue de Ready Pac Food.

"Au global, le titre devrait continuer de bénéficier d'un newsflow favorable dans la perspective d'un T2 porté par une croissance solide de la zone hors Europe (Russie, effets périmètres de RPF) et un redressement des marges à périmètre constant au S1", conclut Gilbert Dupont, également séduit par la solidité de la structure financière, gage de concrétisations de futures acquisitions.

 
1 commentaire - Gilbert Dupont voit un ciel dégagé pour Bonduelle
  • avatar
    ajlbn -

    référence à l'article :
    Sondage : Macron et Philippe à nouveau en forte hausse
    Statut : refusé
    Il y a 9 minutes
    Se pose la question de la composition du panel de sondés! J'ai fait un sondage honnête chez moi! 100% des personnes consultées sont mécontentes de de gouvernement. Et avec de bonnes raisons comme ci-dessous!
    Les Lois Gattaz-Valls-Hollande-Macron se heurtent aux réalités de la vraie vie! Le patronat nous voulait taillables et corvéables à merci. Pour ce faire, le gouvernement a joué la carte de la division, entre les citoyens, les salariés du privé, du public, les chômeurs, les stagiaires, les retraités, les malades, les étudiants, les artisans, etc...et la division entre les syndicats, en faisant miroiter à certains la possibilité de devenir l'interlocuteur privilégié du pouvoir! Mais les bases syndicales, les délégués de terrain, eux sont restés unis. On les a vu dans les manifs nombreuses! Nos dirigeants ont ajouté, à diverses époques du mépris des insultes à notre endroit! Le "casse toi pauv' c.." de Sarkozy ne s'adressait pas qu'à une personne! Les "sans dent" de Hollande était bien collectif, les riens, les fainéants, les fouteurs de bor..ls, les assistés et autres mots de Macron, étaient de la même veine! Patrons, nous ne serons pas vos nouveaux esclaves! Ni nos enfants et petits enfants!
    16-fois censuré-repassé

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]