Global Bioenergies : changement d'échelle

Global Bioenergies : changement d'échelle©Boursier.com

Boursier.com, publié le lundi 17 mai 2021 à 17h59

Global Bioenergies vient de franchir une étape majeure dans la mise à l'échelle de son procédé de production biologique d'isobutène, et met en place une nouvelle filière industrielle pour vendre dès 2022 des ingrédients à haute valeur ajoutée aux acteurs de la cosmétique.

Global Bioenergies vient de franchir une étape majeure dans la mise à l'échelle de son procédé de production biologique d'isobutène, et met en place une nouvelle filière industrielle pour vendre dès 2022 des ingrédients à haute valeur ajoutée aux acteurs de la cosmétique.

Global Bioenergies a récemment annoncé le lancement imminent de sa propre marque de maquillage, dénommée LAST et centrée sur l'utilisation d'isododécane renouvelable, son ingrédient clé. L'isododécane renouvelable permet pour la première fois de combiner dans le maquillage un niveau élevé de naturalité aux meilleures performances de tenue, de résistance à l'eau et d'absence de transfert.

Ces derniers mois, Global Bioenergies a développé une nouvelle version de son procédé Isobutène, lequel se divise maintenant en deux étapes successives. Intérêt fondamental : la première étape, qui couvre toute la chaîne jusqu'au précurseur de l'isobutène, peut désormais être menée en bénéficiant de capacités fermentaires déjà existantes, installées chez des façonniers et représentant de très grands volumes de fermentation. Le procédé gagne ainsi en flexibilité industrielle tout en présentant une équation économique optimisée.

Seule la seconde étape, au cours de laquelle ce précurseur est converti en isobutène, doit être conduite dans un réacteur spécifique équipé anti-explosion (ATEX), tels que ceux construits par Global Bioenergies sur son pilote de 500L installé à Pomacle, près de Reims, et sur son démonstrateur de 5 m3 installé à Leuna (Allemagne). Cette seconde étape est très productive, et ne requiert en comparaison de la première étape qu'un volume réactionnel réduit.

Un premier test grandeur nature relatif à la première étape vient d'être conduit avec succès à Pomacle, près de Reims, dans le fermenteur industriel de 180 m3 de la société ARD, leader européen du développement de procédés fermentaires et sous-traitant de longue date de Global Bioenergies.

La seconde étape a également été testée avec succès à échelle pilote.

Frédéric Ollivier, Directeur technique de Global Bioenergies, indique : "C'est un pas historique qui vient d'être franchi : il y a encore quelques mois de cela, seule une usine neuve basée sur des fermenteurs spécifiques permettait pouvait permettre d'envisager une production de produire à grande échelle. Nous pouvons aujourd'hui nous reposer appuyer sur des façonniers pour la partie amont de fermentation, comme c'est déjà le cas pour la partie aval de la filière où l'isobutène est converti en isododécane qualité cosmétique".

Consécutivement à ce succès, Global Bioenergies a décidé de transférer sur le site d'ARD à Pomacle les équipements clés de son unité de Leuna, et en particulier le fermenteur de 5 m3 qui sera dédié à la conduite de la seconde étape en cadence avec le grand fermenteur d'ARD utilisé sur la première. Le procédé, dans sa nouvelle version, pourra ainsi être exploité à grande échelle et à moindre coût, sur un même site et par une seule équipe.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.