Global Bioenergies : la trésorerie permet de financer l'activité jusqu'au premier trimestre 2019

Global Bioenergies : la trésorerie permet de financer l'activité jusqu'au premier trimestre 2019©Boursier.com

Boursier.com, publié le mercredi 18 avril 2018 à 17h50

Global Bioenergies a dégagé l'an dernier une perte nette de 14,25 millions d'euros, en augmentation de 3,6 ME par rapport à 2016. Cette augmentation est due, à hauteur de 2,2 ME dans les charges d'exploitation mais sans impact sur la trésorerie, au début de l'amortissement du démonstrateur de Leuna. La construction de ce démonstrateur, mis en exploitation en 2017, a coûté 11,4 ME qui seront amortis sur 48 mois.

L'augmentation de la perte nette traduit également l'augmentation des effectifs du groupe, avec 69 salariés au 31 décembre 2017 contre 60 un an plus tôt. Les produits d'exploitation continuent, comme les exercices précédents, d'être dominés par l'encaissement des subventions allemandes et européennes associées à l'exploitation du démonstrateur de Leuna, la formulation de carburants hautes performances, et la valorisation de la paille de blé via le procédé Isobutène.

Les disponibilités s'établissaient au 31 décembre 2017 à 13,3 ME. Les flux de trésorerie provenant des activités opérationnelles sont stables (-8,8 ME en 2015, -9,3 ME en 2016 et -9,1 ME en 2017).

Global Bioenergies précise que la trésorerie permet de financer l'activité jusqu'au premier trimestre 2019 et le groupe compte sur l'obtention d'importants financements non dilutifs qui viendraient augmenter encore la visibilité financière.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.