Global EcoPower : les comptes s'effondrent en 2019

Global EcoPower : les comptes s'effondrent en 2019
bourse

Boursier.com, publié le mardi 03 novembre 2020 à 20h14

Le chiffre d'affaires consolidé du groupe GEP s'établit à 2,54 millions d'euros en 2019 contre 24,57 ME en 2018 (-90%). Le résultat opérationnel passe de +4,84 ME en 2018 à -6,93 ME en 2019.

GEP affiche un résultat net consolidé déficitaire de -13,84 ME (+2,67 ME en 2018).

Compte tenu de ces résultats, les capitaux propres consolidés de GEP sont devenus négatifs et sont passés de 11,31 ME à fin 2018 à -1,31 ME au 31 décembre 2018.
La trésorerie disponible consolidée à la clôture passe de 746 kE en 2018 à 7,06 ME en 2019. L'endettement financier est de 3,7 ME au 31 décembre 2019 (2,4 ME un an plus tôt).

"L'année 2019 a été extrêmement chaotique pour le groupe Global EcoPower, et a conduit à un changement de gouvernance le 15 Juillet 2020, jour du Conseil d'Administration où les comptes de l'exercice devaient être présentés. Le financement du projet Payra - seul projet actif de GEP - qui devait être obtenu en 2018 n'a été signé qu'en juillet 2019. Ce sont les avances en compte courant et obligations d'actionnaires qui ont permis à la société de survivre et de passer le cap du premier semestre 2019. La filiale Sénergies - GEP Energies, a été mise en redressement judiciaire en septembre 2019, et a été liquidée en octobre 2020. Les filiales "Normandes" en charge du développement de la spiruline ont été mises en liquidation judiciaire en décembre 2019. Les filiales à l'étranger, GEP-EM au Maroc et GEP Hellas en Grèce n'ont réalisé aucun chiffre d'affaires. Compte tenu de cette situation, que je qualifierais "d'inhabituelle", nous avons sollicité des auditeurs externes reconnus pour déterminer la mesure exacte des risques induits et des mesures de protection à engager. Le point majeur pour cet arrêté des comptes est la discordance depuis 2017 entre l'avancement réel du projet Payra, sa valorisation dans les comptes et les appels de fonds auprès du prêteur Rivages Investment. C'est cette nécessaire mise en cohérence qui impacte le plus les comptes 2019 puisque cet exercice supporte en fait le passage de 61% à 43% de l'état d'avancement cumulé du projet et donc pour simplifier l'annulation de 18 % du chiffre d'affaires cumulé depuis 2017. Cette clarification effectuée, le groupe Global EcoPower peut aujourd'hui se relancer", commente Philippe Destenbert, nouveau Président-Directeur général de GEP.

Perspectives

Les comptes 2019 ont été impactés des corrections d'erreurs sur les deux exercices précédents : 2017 et 2018.

"L'année 2020 est l'année du changement où de nouveaux axes de développement liés à la biomasse se dessinent et offrent des relais importants qui permettent d'envisager une relance de l'activité et un avenir plus serein", indique le management.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.