Gold by Gold : la perte d'exploitation a été limitée à -56 KE au S1

Gold by Gold : la perte d'exploitation a été limitée à -56 KE au S1
pièce un centime euro

Boursier.com, publié le jeudi 29 octobre 2020 à 19h13

Au 1er semestre 2020, Gold by Gold a réalisé un chiffre d'affaires consolidé de 1,5 ME, contre 5,5 ME au 1er semestre précédent, soit un recul de -73%.
L'arrêt des activités de négoce au Pérou au mois d'octobre 2019, du fait de conditions du marché local ne permettant plus d'assurer l'intégrité de la chaîne d'approvisionnement de l'Or, s'est poursuivi au 1er semestre 2020. Cette situation a fortement pénalisé l'activité de la division Négoce & Affinage sur les premiers mois de l'exercice.

L'expansion de la pandémie de coronavirus (Covid-19) à compter du mois de mars 2020 a ensuite gelé toute l'activité du Groupe compte tenu de (i) l'impossibilité de transporter des marchandises précieuses entre l'Amérique latine et l'Europe, (ii) l'arrêt de l'activité bijoutière, et (iii) la fermeture de la quasi-totalité des bureaux de Poste en France et la grande difficulté à faire transporter les matières précieuses en Europe.

L'activité a progressivement redémarré depuis le déconfinement, mais sur une base très réduite...

Sur l'ensemble du semestre, la division Négoce & Affinage a donc négocié 17 kg d'Or (vs. 107 kg au 1er semestre 2019). Cette baisse sensible de l'activité a été partiellement compensée par la hausse des cours (progression de +17% du prix du kilo d'Or exprimé en euro au 1er semestre 2020 - Source : World Gold Council).

L'activité de la division Collecte & Recyclage est pour sa part restée très faible au 1er semestre 2020. Le cadre législatif et réglementaire actuel en France ne permet toujours pas d'envisager le redéploiement du recyclage de l'Or auprès des particuliers sur internet, malgré un contexte porteur sur le marché de l'Or.

La marge brute semestrielle s'est établie à 214 KE contre 636 KE un an plus tôt. Le taux de marge brute ressort à 3,9% contre 11,6% un an plus tôt, compte tenu (i) d'une plus faible contribution sur le semestre écoulé des activités de prestations de services (Or tracé et affinage), et (ii) d'une évolution de la parité euro/dollar moins favorable.

Malgré la forte baisse de l'activité, la perte d'exploitation a été limitée à -56 KE, grâce au maintien d'une structure de coût à un niveau bas.
Après comptabilisation d'un résultat financier de +24 KE, constitué pour l'essentiel de gains de change, et d'un résultat exceptionnel de -44 KE, intégrant diverses provisions à caractère exceptionnel, la perte nette semestrielle (part du groupe) s'est limitée à -60 KE, contre un résultat net positif de 173 KE au 1er semestre 2019.

Les capitaux propres consolidés du Groupe étaient de 4 ME au 30 juin 2020.
La trésorerie disponible s'élevait à 3,2 ME et les stocks s'établissaient à un niveau de 2,3 ME.

Le reliquat de financement moyen terme auprès de Bpifrance à fin décembre (50 KE) a été remboursé au cours du 1er semestre 2020, conduisant à des dettes financières nulles au 30 juin 2020.

Postérieurement à la clôture du semestre, Gold by Gold a reçu en juillet 2020 l'enveloppe correspondant à un prêt garanti par l'État (PGE) de 250 KE.

Perspectives

Au Pérou, Gold by Gold reste mobilisé en suivant les actions en justice en cours. Le groupe espère obtenir la libération des quantités d'Or saisies depuis le début de l'année 2014 par les autorités péruviennes toujours immobilisées à ce jour. Pour rappel, la totalité des matières immobilisées ont été provisionnées dans les comptes du groupe fin 2019 afin de neutraliser l'éventuel impact financier en cas de blocage définitif de l'Or dans le pays.

Confronté à l'arrêt brutal de ses activités au Pérou depuis maintenant un an, Gold by Gold a continué d'oeuvrer au redéploiement de l'activité de négoce d'Or en Colombie. Consécutivement à la création d'une filiale dans le pays fin 2018, en association avec un opérateur local qui bénéficie d'une expérience du marché régional et d'une capacité de sourcing d'Or tracé, le groupe vise d'y démarrer son activité avant la fin de l'année 2020, sauf nouveau durcissement de la situation sanitaire mondiale.

Dans les prochains mois, le Groupe veillera à conserver une structure de coûts bas et à préserver sa situation financière.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.