Goldman Sachs anticipe une contraction du PIB US de 24% au deuxième trimestre !!!

Goldman Sachs anticipe une contraction du PIB US de 24% au deuxième trimestre !!!
Le président américain Donald Trump avant le sommet du G20 d'Osaka.
A lire aussi

Boursier.com, publié le vendredi 20 mars 2020 à 16h37

Les mesures de confinement se multiplient à travers le monde pour enrayer la propagation de la pandémie de coronavirus. La dernière en date vient de l'Etat de New York où le gouverneur Andrew Mark Cuomo vient d'ordonner aux New-Yorkais de rester chez eux dans un avenir prévisible. Une décision qui fait suite à une mesure similaire prise par le gouverneur de Californie, l'Etat le plus peuplé des Etats-Unis.

#BREAKING: I will sign an Executive Order mandating that 100% of workforce must stay home, excluding essential services. > >This order excludes pharmacies, grocery stores, and others.
- Andrew Cuomo (@NYGovCuomo)

Dans ces conditions, Goldman Sachs vient encore de revoir à la baisse ses prévisions de croissance pour la première puissance mondiale. La banque d'affaires table désormais sur une contraction annualisée du PIB américain au deuxième trimestre de 24% dans un contexte "d'arrêt brutal de l'économie américaine" : "une baisse de cette ampleur serait près de deux fois et demie plus importante que la plus forte baisse trimestrielle de l'histoire des statistiques modernes du PIB".

L'augmentation des licenciements et l'effondrement des dépenses qui se produisent actuellement aux États-Unis sont d'une ampleur et d'une rapidité historiques ; le taux de chômage devrait passer de 3,5% à 9% au cours des deux prochains trimestres. Toujours sur le front de l'emploi, GS anticipe un bond des inscriptions au chômage à 2,25 millions cette semaine (contre 0,28 million la semaine dernière), soit plus de 3 fois le record de 695.000 de 1982.

Côté positif, à l'image de la majorité des autres économistes, GS continue à miser sur un puissant rebond de l'activité en fin d'année avec une hausse du PIB de 12% au troisième trimestre puis de 10% sur les trois derniers mois de l'année.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.