Goldman Sachs n'exclut pas de nouveaux plus bas sur les marchés européens

Goldman Sachs n'exclut pas de nouveaux plus bas sur les marchés européens©Boursier.com

Boursier.com, publié le vendredi 27 mars 2020 à 09h53

Le récent rebond bientôt effacé ? Pour les équipes de Goldman Sachs, les marchés sont susceptibles de connaître de nouveaux plus bas alors que les bpa du Stoxx 600 devraient chuter d'environ 45% cette année, ce qui correspond à la contraction observée lors de la grande crise financière. Par ailleurs, si la PRE (prime de risque sur actions) est historiquement élevée, le ratio cours/bénéfice à terme n'est pas aussi bas qu'en 2012 (8x) ou 2008-2009 (7x).

Les stratèges de la banque américaine s'attendent également à ce que les BPA rebondissent de 50% en 2021, alors que le PIB mondial devrait croître de 6% sur la période et de 11% en 2022, ce qui signifie qu'ils devraient rester inférieurs à leur niveau de 2019 et 2007, même en 2022.

Côté positif, GS souligne que par rapport aux cycles passés, la réaction politique a été plus rapide, le financement des banques est meilleur et les bilans plus sains. Le poids du marché a également changé : la santé est désormais deux fois plus importante que le secteur bancaire et la technologie est supérieure à l'industrie pétrolière. GS recommande ainsi de 'surpondérer' la santé, l'alimentation et les boissons, les télécoms et la technologie.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.