Greenpeace veut que la lumière soit faite sur les irrégularités découvertes chez Areva

Greenpeace veut que la lumière soit faite sur les irrégularités découvertes chez Areva©Boursier.com

Boursier.com, publié le jeudi 16 juin 2016 à 11h49

Greenpeace France a publié une enquête concernant les anomalies et irrégularités dans la production de certaines pièces destinées aux centrales nucléaires d'Areva, après qu'elles eurent été rendues publiques et confirmées par l'Autorité de sûreté nucléaire. L'organisation ne souscrit pas aux déclarations rassurantes du groupe, d'EDF et même du gouvernement et souhaite que toute la lumière soit faite. D'ailleurs, l'existence de falsifications, même si elle ne remet pas en cause l'intégrité du matériel livré "est en soi une hypothèse extrêmement grave", car le système français repose sur la qualité et la sincérité des informations fournies. Greenpeace demande la plus grande transparence et donc la publication de la liste des pièces concernées, du détail des documents incriminés et de la nature des anomalies relevées. Elle appelle également à la fermeture des installations concernées jusqu'à leur vérification complète, en France mais aussi à l'étranger puisqu'une douzaine de pays pourraient être concernés.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
0 commentaire - Greenpeace veut que la lumière soit faite sur les irrégularités découvertes chez Areva
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]