Groupe ADP : l'Etat sera "le décideur en dernier ressort", affirme Bruno Le Maire

Groupe ADP : l'Etat sera "le décideur en dernier ressort", affirme Bruno Le Maire©Boursier.com

Boursier.com, publié le lundi 08 octobre 2018 à 08h18

En attendant l'adoption par l'Assemblée Nationale du projet de loi Pacte (Plan d'action pour la croissance et la transformation des entreprises), Bruno Le Maire a tenté de rassurer, et/ou de convaincre, les réfractaires au projet de privatisation de Groupe ADP. Le Ministre de l'Économie et des Finances a notamment affirmé lors du 'Grand Rendez-vous CNEWS-Europe 1-Les Echos' que l'Etat aura le dernier mot sur tous les sujets capitaux du dossier et particulièrement concernant l'identité de l'investisseur principal.

"L'Etat aura la possibilité d'examiner qui sera l'investisseur principal et pourra dire 'c'est oui ou c'est non'", a expliqué Bruno Le Maire en précisant que "si à un moment donné une puissance étrangère voulait prendre le contrôle d'Aéroport de Paris, la réponse serait non". "Nous n'aurions jamais engagé cette privatisation (...) si nous n'avions pas cette garantie que, au bout du compte lorsque nous aurons fait les appels d'offres, qu'en 2019 nous aurons lancé l'opération, l'Etat puisse être le décideur en dernier ressort", a ajouté le ministre.

L'Etat gardera le dernier mot sur le choix de l'investisseur principal qui entrera au capital de @GroupeADP. Nous n'aurions pas engagé cette privatisation si nous n'avions pas cette garantie : l'Etat sera le décideur en dernier ressort PACTE LeGrandRDV pic.twitter.com/OCyepAX2IQ
- Bruno Le Maire (@BrunoLeMaire)

Au-delà du choix de l'investisseur, le cahier des charges de l'opération comporte "toutes sortes de garanties" de sorte que "l'Etat garde le dernier mot" sur les redevances, les tarifs, l'investissement, ainsi qu'évidemment le contrôle des frontières et la sécurité, a également déclaré Bruno Le Maire.

Au-delà de l'investisseur principal dans @GroupeADP l'Etat gardera le dernier mot sur les tarifs. Ils seront renégociés tous les 5 ans. L'Etat gardera le dernier mot aussi sur les investissements et sur le contrôle des frontières et de la sécurité des personnes PACTE LeGrandRDV pic.twitter.com/lwSSUFUw9U
- Bruno Le Maire (@BrunoLeMaire)

Vos réactions doivent respecter nos CGU.