Groupe ADP : la baisse s'accélère après les annonces du gouvernement

Groupe ADP : la baisse s'accélère après les annonces du gouvernement
orly-adp-presentation-union-deux-terminaux-2018

Boursier.com, publié le mercredi 11 mars 2020 à 17h54

La baisse s'accélère pour le titre ADP en bourse de Paris, qui a terminé en recul de 6,2% à 114,10 euros, alors que selon le gouvernement, les conditions actuelles de marché ne sont "pas du tout favorables" à une privatisation d'Aéroports de Paris, a estimé ce mercredi la porte-parole du gouvernement Sibeth Ndiaye à la veille de la date limite du recueil des signatures des opposants au projet, qui demandaient l'organisation d'un référendum à ce sujet...
"En tout état de cause l'instabilité actuelle des marchés montre que les conditions de marché ne sont pas du tout favorables à une quelconque opération de privatisation et en particulier en ce qui concerne ADP", a-t-elle expliqué lors du compte rendu du conseil des ministres de ce mercredi... "Actuellement, compte tenu des conditions de marché, nous serions un bien mauvais gestionnaire si nous faisions le choix immédiat de céder des actifs et notre participation dans ADP", a-t-elle ajouté. Rappelons que l'Etat français détient 50,6% du tour de table ADP.

Augustin de Romanet, le Président-Directeur Général du groupe, qui a été détecté positif au coronavirus dernièrement, travaille à distance depuis son domicile par mesure de précaution pour éviter tout risque de contagion. En bourse de Paris, le titre ADP a chuté de plus de 30% ces dernières semaines, subissant de plein fouet les dégagements sectoriels en raison de l'impact attendu très lourd de la crise sanitaire sur le transport aérien...

Parmi les derniers avis de brokers, Citigroup est passé à 'vendre' sur le dossier avec un cours cible ramené brutalement de 158 à seulement 117 euros.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.