Groupe ADP : la privatisation remise en cause par le gouvernement ?

Groupe ADP : la privatisation remise en cause par le gouvernement ?
orly-adp-presentation-union-deux-terminaux-2018

Boursier.com, publié le mercredi 26 juin 2019 à 09h44

Début de séance compliqué pour Groupe ADP qui cède 2,8% à 154,3 euros. Une pression vendeuse à relier à une information du 'Canard Enchaîné'. Selon l'hebdomadaire, l'Etat français aurait renoncé à céder sa participation dans le gestionnaire des aéroports parisiens. Emmanuel Macron aurait déclaré qu'une vente était impossible compte tenu du fait que l'opinion publique s'y oppose. Le Président précisant que le public ne comprend pas la cession programmée. Toujours selon le Canard, les Français s'opposeraient à une telle opération en prenant pour exemple la privatisation des autoroutes, qui a enrichi des entreprises d'infrastructures comme Vinci et Eiffage.

Réagissant à cette information, le ministère français des Finances a indiqué à 'Bloomberg' toujours soutenir le projet de privatisation d'ADP.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.