Groupe ADP reste sous pression

Groupe ADP reste sous pression
orly-adp-presentation-union-deux-terminaux-2018

Boursier.com, publié le jeudi 27 juin 2019 à 09h10

Groupe ADP reste sous pression en ce début de séance, en retrait de 1,7% à 152 euros. Outre les spéculations entourant le projet de privatisation du gouvernement, le titre du gestionnaire des aéroports parisiens est pénalisé ce matin par une note d'analyste. HSBC a en effet dégradé le dossier de 'conserver' à 'alléger' tout en abaissant son objectif de 140 à 135 euros.

Dans une note consacrée à l'industrie, JP Morgan expliquait hier qu'avec une croissance du trafic susceptible de ralentir et des contraintes de capacité croissantes, le secteur aéroportuaire apparaît "particulièrement vulnérable" après une forte performance depuis le début de l'année et compte tenu de la pression probable sur les tarifs réglementés.

Selon le consensus Bloomberg, seuls 2 analystes conseillent désormais d''acheter' la valeur alors que 16 sont à 'conserver' et 4 à 'vendre'. L'objectif moyen à douze mois est fixé à 168,26 euros.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.