Groupe ADP : sous pression, la privatisation en question

Groupe ADP : sous pression, la privatisation en question
orly-adp-presentation-union-deux-terminaux-2018

Boursier.com, publié le vendredi 18 mai 2018 à 17h19

Groupe ADP est en difficulté en cette fin de semaine, en repli de plus de 5% à 175,9 euros. Après avoir été porté depuis plusieurs mois par la spéculation entourant l'évolution de son tour de table, et notamment le futur désengagement de l'Etat, le titre est cette fois confronté à l'effet inverse.

Selon les informations des 'Echos', le projet de privatisations du gouvernement aurait en effet pris du retard. "Le projet de loi Pacte envoyé en milieu de semaine au Conseil d'Etat ne contient aucun volet sur la cession d'actifs publics. En clair, la vente très commentée des participations au sein d'ADP (ex-Aéroports de Paris) et de la Française des Jeux (FDJ) n'est pour le moment pas à l'ordre du jour du Conseil des ministres du 20 juin prochain, qui doit examiner le texte", peut-on ainsi lire dans le quotidien.

Des problèmes techniques pèsent par ailleurs sur le dossier ADP puisque "contrairement aux aéroports régionaux, ADP n'est pas une concession, l'entreprise est propriétaire de son foncier, sur lequel l'Etat n'est pas prêt à céder le contrôle. Le gouvernement souhaite donc en faire une société concessionnaire sur une longue durée". Les investisseurs vont devoir se montrer patients.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU